10 défaillances significatives du secteur numérique – 1er Trimestre 2017

Tous les trimestres, Exaegis se penche sur les principales défaillances du secteur numérique. Au premier trimestre 2017, il y a eu 703 défaillances (126 en redressement judiciaire, 306 en liquidation judiciaire et 271 en liquidation judiciaire simplifiée). Sur le trimestre il y a eu 82 % de liquidation sur la totalité des défaillances. Les données brutes sont issues de la base d’information fournie par Ellisphère.

Ce baromètre est également disponible sur ChannelBP.

Voici la sélection du premier trimestre 2017, basée sur les trois types de jugement synonymes de défaillance. Les critères de sélection portent sur la notoriété, le capital social, et les derniers chiffres d’affaires et effectifs communiqués par l’entreprise.

ACTIV France

activ france logo

Capital social : 515 584,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : 3 607 100,00 €
Année de création : 1996

Implantée initialement au Havre, puis à Reims, Paris et Rennes, ACTIV France est une entreprise de services informatiques spécialisée principalement dans deux domaines, l’Enterprise Resource Planning (ERP) Dynamics de Microsoft et l’infrastructure réseau.

Avec ses nombreuses certifications et labels (Microsoft Gold, HP Privilège, HP Mainteneur, Citrix, Cisco, Expert sécurité Netasq, Microsoft Dynamics, etc) ACTIVE France est en capacité d’offrir un large panel de services à ses clients. Parmi ces derniers, nous pouvons retrouver des groupes comme Port Synergy, RUFI HOLDING ainsi que des PME et PMI.

ACTIV France installe auprès de ces organisations des solutions de gestion ERP Microsoft Dynamics (Nav et CRM) et des solutions de gestion ERP Microsoft Divalto. Tout en réalisant des audits et expertises sur des systèmes d’informations et de Cloud, cette société conçoit également des architectures informatiques ainsi que des réseaux sécurisés (PRA, PCA, sauvegarde en ligne). De surcroît, elle propose des services de maintenance informatique (matériel HP, IBM) ainsi que des services d’infogérance sur les infrastructures informatiques et parcs d’impression.

Son développement et son expertise ont amené ACTIV France à être un des membres fondateurs du Réseau Euralliance’s, premier réseau de distributeurs et prestataires de services informatiques en France. Cependant, suite à sa mise en redressement judiciaire en avril 2016, ACTIV France quitte ce réseau après plus de 20 ans d’adhésion. Dans les mois qui suivent, ACTIV France annonce dans le cadre d’un plan de cession avoir rejoint la société 3Li Business Solutions spécialisée dans le développement de solutions Microsoft Dynamics. ACTIV France devient alors ACTIV 3Li.

Depuis décembre 2016, ACTIV France est en liquidation judiciaire.

EURO SYTEM
EURO SYSTEM
Capital social : 160 000,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 969 000,00 €
Année de création : 1988

Fondée en 1988, EURO SYSTEM est une entreprise située dans le département de l’lsère, à Varces. Composée de 20 salariés, celle-ci a pour domaines d’expertise l’intégration de solutions automatisées, la gestion technique électrique ainsi que la télégestion. A ces métiers s’ajoute une activité historique, celle de la gestion d’énergie automatisée de la marine marchande et militaire. En réalisant ces systèmes automatisés, EURO SYSTEM assure également un service d’accompagnement et de suivi dans le cadre de ces installations incluant par exemple la gestion de l’information émis par ces équipements.

Ces solutions automatisées sont destinées principalement à trois grands secteurs d’activités : les infrastructures (traitement de l’eau, assainissement, gestion de poste électrique, balisage de pistes et tunnels), l’industrie (industrie automobile, chimique, plastique, papetière) et le bâtiment tertiaire (climatisation, éclairage, contrôle d’accès, vidéosurveillance).

EURO SYSTEM dispose ainsi de nombreuses compétences en matière de conseil, de projets, de développement de solutions automatisées ainsi qu’en formation. Ces dernières lui permettent de proposer des produits comme le CN1000 NEO et Erecca. Le premier est un contrôleur de communication industriel permettant de connecter des équipements de gestion technique électrique et le second est une interface de câblage permettant de remplacer d’ancien automate par des automates dernières générations dans un temps relativement court.

Parmi ses clients, EURO SYSTEM compte Veolia Eau, Total, Caterpillar, Alstom, Schneider Electric et bien d’autres.

Visant de nouvelles opportunités, EURO SYTEM s’est rapprochée d’une société nommée AUTOMATIQUE & INDUSTRIE (A.I) située à Saint-Jean-de-Moirans. Opérant dans le même secteur, conception et intégration de solutions automatisées, la société A.I procède à l’acquisition d’EURO SYSTEM notamment pour conquérir de nouveaux marchés (eau et assainissement) et bénéficier de son expérience. Il s’agit maintenant de savoir si la société A.I conservera la marque EURO SYSTEM ainsi que son siège.

EURO SYSTEM est en liquidation judiciaire depuis février 2017.

I MOOV

I MOOV

Capital social : 1 005 300,00 €
Chiffre d’affaires 2012 : 637 517 €
Année de création : 2003

Localisée dans le département de la Savoie, l’entreprise i-moov fondée en 2003 est spécialisée dans l’optimisation de flottes de véhicules professionnels. Pour ce faire, elle équipe les véhicules de technologies de géolocalisation (Ex : boitier de géolocalisation) ainsi que des technologies de télécommunications (logiciels embarqués). La clé de démarrage est également remplacée par un badge. Ces véhicules sont ensuite mis à disposition auprès d’entreprises. Ces technologies permettent à ces dernières de suivre en temps réel ses véhicules et d’enregistrer les différents trajets effectués. Un système de pointage du personnel peut également être mis en application. Toutes ces données peuvent être consultées grâce à un système Web API et des applications mobiles multi-plateformes. En parallèle, un site web est également élaboré afin de pré-réserver les véhicules.

A travers ces métiers du transport, elle souhaite satisfaire de manière industrielle la demande liée à la mobilité. C’est pourquoi, elle s’efforce de développer et de mettre en œuvre des solutions toujours plus innovantes notamment sur les marchés de l’auto-partage électrique. A titre d’exemple, cette solution de l’auto-partage a été retenue en montagne par des stations de ski françaises. Chaque vacancier peut ainsi se déplacer ponctuellement avec des « Twizy Montagne » (lancés en février 2014). Ces derniers sont des véhicules électriques élaborés par Renault et transformés par Keymoov (opérateur français d’auto-partage) afin de pouvoir transporter des skis et vélos. L’entreprise i-moov se charge d’équiper technologiquement ces véhicules (badge d’accès et système de géolocalisation).

Les compétences d’i-moov lui ont ainsi permis de mettre en œuvre des flottes de véhicules sur plusieurs sites d’auto-partage comme Alpes d’Huez, Bourg d’Oisans, les Deux Alpes, Tignes, Valberg, etc.

Par ailleurs, i-moov a émis un besoin de financement à hauteur de 800 000€ sur Booster Tech, une plateforme d’investissement dédiée au secteur des Technologies Innovantes, de l’IT et de l’Internet.

I-moov est en liquidation judiciaire depuis novembre 2016.

C2iS

C2iS
Capital social : 193 500,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 654 500,00 €
Année de création : 2003

Fondée en 2003, cette agence digitale située à Lyon est composée d’environ 30 experts. Parmi ces derniers, se trouve des consultants, ingénieurs, intégrateurs, ergonomes et designers. Tout en mobilisant leurs compétences (Symfony, Drupal, WordPress, Apidae, SynXis, Magento, HTML, CSS, etc) et en échangeant avec leurs clients, ces experts élaborent des sites web, des applications, des sites mobiles et bien d’autres produits. La très grande majorité de ses clients appartient au secteur du tourisme et dans une moindre mesure au secteur de l’immobilier et du retail.

C2iS a été élue meilleure agence digitale de l’année en 2012 et 2015 dans le secteur du Tourisme. Ainsi, du fait de son savoir-faire et de son expérience, elle intervient régulièrement lors d’évènement, de rencontre autour des métiers du web et du digital (Blend Web Mix, Paris Web, Next Tourisme 2016, Les Académies du Tourisme Numérique, etc).

Mis en redressement judiciaire en décembre 2016, C2iS se fait racheter par la société ACTI qui est également une agence de communication digitale lyonnaise. Celle-ci a conservé 17 des 30 salariés de C2iS, ce qui porte son effectif à 45 personnes. A travers ce rachat, Benjamin Beaudet, dirigeant de C2iS souhaite « pérenniser 15 ans d’expérience » dans ce secteur.

TWIISTER SYSTEMS

TWIISTER SYSTEMS
Capital social
 : 18 251,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 529 600,00 €
Année de création : 2008

Fondée en 2008 par Foudil Dekhinet et Ludovic Desmaretz, Twiister Systems est une entreprise lyonnaise experte dans la conception et l’intégration de solutions de mobilité et de traçabilité au sein du monde professionnel et industriel. Pour ce faire, cette entreprise développe des infrastructures communicantes sans fil, des systèmes d’identification par codes-barres et/ou RFID (radio frequency identification) ainsi que des logiciels spécifiques. En parallèle, Twiister Systems offre des services d’audit et de conseil, d’installation et de paramétrage, de câblage ainsi que des services de maintenance.

Après une période de forte croissance, Twiister Systems procède en 2012 au rachat de Cubes Technology, un éditeur de solutions de mobilité. Cette même année, elle entre dans le capital d’une société italienne spécialisée dans les tags RFID Technology Tags. Par ailleurs, à cette date, Twiister Systems compte 300 clients.

En 2013, Twiister Systems réalise une levée de fonds à hauteur de 750 000 € auprès de trois investisseurs rhônalpin (Sofimac, Rhône-Alpes Création et Carvest). Cette levée de fonds a pour objectif d’intensifier son développement, de poursuivre ses travaux de recherche et développement en matière de RFID et d’augmenter les effectifs.

Parmi ses partenaires, nous pouvons trouver Solid (Solutions en identification), Psion, Cisco, Zebra Technologies, LXE, Athesi Mobile Generation, Motorola, Datalogic, Opticon, Intermec, Orange Business, SFR entreprises, Oevo, etc.

Twiister Systems est en redressement judiciaire depuis février 2017.

ARIOFLOW

ARIOFLOW
Capital social : 69 000,00 €
Chiffre d’affaires 2015: 1 300 000,00 €
Année de création : 2007

Anciennement MGStream, ArioFlow est une entreprise d’une dizaine de salariés basée à Nantes spécialisée dans l’édition de progiciels. Cette dernière propose une solution permettant de dématérialiser entièrement les processus métiers. Les dirigeants peuvent diffuser leurs ordres de mission auprès de leurs équipes opérationnelles via une plateforme (ARIOFLOW PORTAL) qui se veut facilement évolutive et accessible en version CLOUD. Experts et contrôleurs de terrain peuvent exécuter leurs tâches et capturer les informations du terrain via des formulaires personnalisables disponibles sur leurs tablettes tactiles, PC portables et Smartphones. Différentes applications permettent en effet d’éditer des formulaires, d’administrer les données collectées, de gérer les documents recueillis et d’analyser des indicateurs clés de performance. Cette solution permet par exemple d’inspecter un chantier, d’évaluer un sinistre, d’inspecter des véhicules (camions) ou encore de régler des litiges en ligne.

Ce process d’inspection se destine aux acteurs de l’énergie, de l’assurance, de la construction et l’équipement. Total, Cunningham Lindsey et Veolia ont par exemple opté pour cette solution d’expertise.

En 2014, la Région des Pays de la Loire a accordé à ArioFlow dans le cadre du Fonds Pays de la Loire Territoires d’Innovation la somme de 32 000 €. Cette dernière devant permettre d’apporter de nouvelles améliorations à leurs produits.

Cette entreprise créée en 2015 une filiale à Dallas dans l’optique de travailler davantage avec l’un de ses clients (Cunningham Lindsey).

Par ailleurs, en partenariat avec le Centre national de prévention et de protection (CNPP), elle développe une application permettant de dématérialiser le formulaire de demande de permis de feu. Ce nouvel outil a été récompensé en octobre 2016 au salon Preventica à Rennes par le prix de l’Innovation.

ArioFlow est en redressement judiciaire depuis avril 2017.

APPLICATOUR

APPLICATOURCapital social : 207 892,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : non communiqué
Année de création : 2003

Fondée en 2003 par Stanislas Drouin, Applicatour est une entreprise de 25 salariés positionnée dans l’édition de logiciels dédiés au secteur du tourisme et des voyages (e-tourisme). Cette organisation est un spécialiste du voyage en ligne sur mesure. Située initialement à Pairs, celle-ci a déménagé à Bordeaux.

La réservation et la gestion de voyages en ligne est une des solutions que cette entreprise a développée sur la période de 2006-2009. Cette dernière nommée « Via System » s’adressait aux professionnels du tourisme. Aventuria et JetSet Voyages avaient par exemple opté pour cette solution.

En 2009, Applicatour a développé pour Selectour.com le premier moteur de recherche permettant d’effectuer une comparaison entre les prix des billets d’avion et de train.

Dernièrement, cette entreprise a conçu la plateforme de réservation TravelBoard destinée aux professionnels du tourisme. Cet outil permet à une agence d’élaborer en temps réel plusieurs devis de voyage sur-mesure.

Parmi ses clients, nous pouvons également compter Sabre Travel Network, AMEX et Carlson Wagonlit Travel (CWT). Applicatour a également établis des partenariats avec Expedia et Amadeus.

En 2013, cette entreprise a effectué une levée de fonds de 800 000 € auprès de différents acteurs économiques tels que le Crédit Agricole Aquitaine Expansion, la SCR solidaire du Groupe SIPAREX ainsi que la société SOLID pour basculer ses solutions en mode SaaS.

Mis en redressement judiciaire en octobre 2016, Applicatour a été mis en liquidation judiciaire depuis décembre 2016.

B2F Concept

B2F CONCEPT
Capital social
 : 103 000,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : non communiqué
Année de création : 2004

Située dans le département de la Savoie, B2F CONCEPT est une entreprise de services informatiques spécialisée dans l’e-tourisme.

Ses solutions technologiques équipent un grand nombre de destinations touristiques françaises (montagne, mer, destinations thermales, etc) ainsi que des départements. Elles permettent de commercialiser leurs différentes offres (centrale de disponibilité, centrale de réservation, etc).

Cette entreprise est aussi une web agency qui conçoit, remodèle et héberge des sites internet, intranet, extranet et qui opère dans le buzz marketing, le référencement, la vente en ligne, la gestion de domaine, l’e-commerce, etc.

En Juin 2004, elle procède au rachat de LOGITOGE, entreprise spécialisée dans l’édition de logiciel pour Avocats.

Trois ans plus tard, elle absorbe la Société ICOR, un hébergeur et éditeur Internet et technologies e-tourisme.

L’année suivante, B2F CONCEPT procède au rachat de la société SOPRANE, également hébergeur et éditeur Internet et technologies e-tourisme. Cette même année, elle rachète la société FACTORY PROD, un éditeur de technologies Print. B2F Concept cessera cette activité un an plus tard.

En Juin 2011, elle procède à l’absorption de France Resa afin de développer son offre e-tourisme. Deux ans plus tard, cette société procède à la revente de LOGITOGE afin de se recentrer sur son cœur de métier à savoir l’e-tourisme.

Mis en redressement judiciaire en mars 2017, B2F CONCEPT a été rachetée par B4F Business For Fun, filiale du Groupe SUISSE iXion Services S.A.

Business Lab

BUSINESS LAB
Capital social
 : 146 930,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : non communiqué
Année de création : 1998

Créée en 1998 par Valérie Legat, Business Lab est une agence de communication située à Nanterre qui emploie 65 salariés.

Cette dernière est positionnée dans l’e-commerce, le netchandising ainsi que dans les stratégies new media. Elle intervient auprès de grandes entreprises dans le secteur bancaire, grande distribution, industriel et touristique ainsi qu’auprès de start-up notamment pour définir leurs stratégies de communication et de marketing.

Business Lab est intervenue auprès d’Amplifon (solutions auditives) pour élaborer son nouveau programme de fidélisation, d’All Fresh Logistics (entreprise de logistique) pour concevoir sa nouvelle stratégie de communication, d’Areva pour élaborer son nouvel Intranet et de Spir Communication pour définir ses stratégies de marketing. Cette entreprise a également offert ses services à Peugeot pour remodeler son site web, à Leroy Merlin ainsi qu’à Michel Edouard Leclerc

En 2016, cette agence de communication a remporté auprès de son client Leroy Merlin et de l’agence éditoriale Ici Barbès le Grand Prix du Brand Content d’Or. Ce dernier récompense les meilleures stratégies de contenu de marques.

En 2017, Business Lab annonce qu’elle devient la première agence digitale européenne dans les secteurs de l’Aérien et du Travel.

D’après la presse, Business Lab a été déclarée à sa demande en redressement judiciaire en avril 2017. Par cette action, l’agence souhaite être de nouveau en capacité d’investir dans son développement.

GENOSTAR

GENOSTAR
Capital social
 : 133 906,00 €
Chiffre d’affaires 2015 : 948 500,00 €
Année de création : 2004

Fondée en 2004 par François Rechenmann, cette entreprise de bio-informatique et bio-analyse est située dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Évoluant dans les domaines de la santé, biotech et chimie, cette dernière offre un environnement intégré d’analyse et de comparaison de génomes microbiens (bactéries, virus, levures, etc). Elle s’attache en effet à développer des outils de diagnostic clinique mobilisant des technologies de séquençage génomique et métagénomique à très haut débit.

Licences logicielles, prestations de bio-analyse, formations spécialisées telles sont les solutions que cette entreprise propose à ses clients. Ces dernières se destinent par exemple aux entreprises appartenant aux secteurs pharmaceutiques, énergétiques et agroalimentaires qui ne souhaitent pas dans l’immédiat investir dans des outils bio-informatiques. A travers ces solutions, il s’agit dans un premier temps d’analyser et de comparer les données génomiques d’organismes microbiens puis dans un second temps gérer l’ensemble des données et connaissances qui en découlent.

En matière de technologie, Genostar a su développer une technologie nommée Genostar Easy capable d’annoter dans un temps très court, et qui plus est, à un coût réduit de grands ensembles de souches appartenant à un même organisme.

Autre exemple, cette entreprise a développé un service de génomique comparative (WallGene) permettant de comparer l’organisation d’un grand ensemble de génomes et d’étudier les synténies (gènes).

Genostar a également développé en collaboration avec la Fondation Mérieux un logiciel (Vairant) capable de prendre en charge « l’intégralité du processus d’analyse et de comparaison des séquences génomiques, ainsi que l’enregistrement et la gestion des données cliniques et épidémiologiques qui leur sont relatives » (Inria).

Genostar est en redressement judiciaire depuis février 2017.

A relever…

Depuis notre précédent baromètre, nous pouvons noter que :

  • Voxygen, entreprise spécialisée dans les technologies de synthèse vocale dispose encore de 4 mois pour procéder à sa restructuration et présenter son nouveau plan de redressement. Précisons que la filiale Voxygen Health n’est pas concernée par cette restructuration. Celle-ci étant sur un marché porteur (synthèses des voix pour les malades).
  • Relaymark reste a priori en situation de redressement judiciaire.