10 défaillances significatives du secteur numérique – 3ème Trimestre 2017

Défaillance

Au 3ème trimestre 2017, 10 830 défaillances d’entreprises ont été comptabilisées en France, tous secteurs confondus. Ce chiffre, historiquement bas, fait de ce trimestre le meilleur depuis 10 ans et confirme la baisse continue du nombre de défaillance sur les 34 derniers mois (exception faite de 3 mois en 2015).

Tous les trimestres, exaegis se penche sur les principales défaillances des entreprises du numérique. Dans ce secteur, on note 355 défaillances lors du 3ème trimestre 2017, soit une baisse de 23 % par rapport au 2ème trimestre 2017, (53 en redressement judiciaire, 176 en liquidation judiciaire et 126 en liquidation judiciaire simplifiée). On comptabilise donc 85 % de liquidation sur la totalité des défaillances, ce qui reste relativement stable.

Les données brutes sont issues de la base d’information fournie par notre partenaire Ellisphère.

Voici la sélection du troisième trimestre 2017, basée sur les trois types de jugement synonymes de défaillance. Les critères de sélection portent sur la notoriété, le capital social, les derniers chiffres d’affaires et effectifs communiqués pas l’entreprise.

EIKEO

logo1

Capital Social : 443 744 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 873 978 €
Année de création : 2003

Créé en 2003 à Paris 11, Eikeo est un fournisseur de solutions technologiques pour l’affichage dynamique, qui se positionne comme partenaire global, capable de proposer une infrastructure complète : mobiliers numériques au design esthétique, électronique et informatique industrielles, réseaux sans fil (WIFI, Bluetooth, NFC etc.), outils d’interactivité et de marketing avancés.

Les 4 produits d’Eikeo sont l’affichage, la maintenance, l’interaction Smartphones et l’analyse et interactivité.

Eikeo propose 3 types d’offre (prêt à l’emploi, sur-mesure et demi-mesure) et accompagne ses clients tout au long du cycle de vie de leurs infrastructures.

Eikeo place la préoccupation de l’environnement au centre de ses développements ; des approvisionnements aux recyclages. Eikeo innove également pour proposer des solutions réduisant au maximum les rayonnements radio vers les usagers.

Eikeo a travaillé pour de grands groupes tels les Galeries Lafayette ou Metrobus.

Eikeo propose aux centres commerciaux, magasins, musées, stades et tous espaces publics, les solutions globales qui permettront de développer les nouveaux usages des médias digitaux.

En 2017, Eikeo comptait une équipe de 20 personnes, un laboratoire d’électronique, un atelier de prototypage et une chaine d’approvisionnement et de sous-traitance mondiale.

En 2007, Eikeo met en place un partenariat technologique avec le réseau MédiaTransports qui représente depuis cette date plus de 1500 écrans en fonctionnement dans le métro parisien et les grandes gares SNCF françaises, ainsi que 4000 caissons rétro-éclairés et interactifs déployés en 2015.

En juillet 2017, Eikeo est déclaré en redressement judiciaire.

CONSULTENCIA

consultencia-small

Capital Social : 300 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 871 283 €
Année de création : 2003

Créée en 2003 et basée à Paris 20, Consultencia est une société de consulting, d’édition et d’intégration d’ERP. Elle se positionne principalement pour les sociétés du Mid Market (200 à 4 000 personnes) internationales, ayant des problématiques fortes en GPAO ou en distribution/logistique. Leur expertise est principalement orientée dans les domaines de la distributique et de la production industrielle.

Les 6 métiers de Consultencia sont l’intégration ERP, l’édition, l’architecture, l’ingénierie, l’expertise AS400/iseries et la TMA.

Consultencia intervient en France, en Belgique, en Espage, et Grande Bretagne et en Allemagne.

En 2004 et 2009, Consultencia développe des compétences complémentaires, afin de proposer un guichet unique de prestations : tierce maintenance applicative, ingénierie (développements applicatifs), tierce maintenance d’exploitation, développement de partenariats éditeurs autour de la finance et de la paie.

En 2007, Consultencia est invité d’honneur de la 14ème édition du Salon des Entrepreneurs.

En 2009, Consultencia a été récompensé par Sam Palmisano, PDF d’IBM et Rich Hume, General Manager-IBM Global Business Partners, en recevant le prix « IBM Beacon Finalist » pour la catégorie « Mid-Market ».

En 2010, Consultencia signe un partenariat avec Epicor, 6ème éditeur mondial, afin de déployer sa solution auprès de ses clients actuels et futurs. IBM Business Partner et Mer agitée sont également des partenaires de Consultencia.

En mars 2011, Consultencia est déclaré une première fois en redressement judiciaire.

Fin juin 2017, Consultencia est déclaré en liquidation judiciaire.

VISIMMO 3D

Visimmo 3D

Capital Social : 62 006 €
Chiffre d’affaires 2015 : 737 368 €
Année de création : 2007

Créée en 2007 et basée à Paris 02, Visimmo 3D met l’innovation 3D au service du marketing et de la vente.

C’est à la suite de l’achat d’un bien immobilier sur plan, que son fondateur crée Visimmo 3D. A la base, le concept de Visimmo était de proposer des visites virtuelles 3D, pour la présentation des biens neufs des promoteurs immobiliers, afin que l’internaute puisse visiter avant d’acheter.

Par la suite, ce concept de visites virtuelles 3D pour l’immobilier s’est élargi aux salons virtuels 3D, à la communication 3D, à la formation à la 3D etc.

Visimmo 3D signe des contrats avec de grands groupes tels La Poste, Orange, Sephora, Pullman etc.

Ses principaux partenaires sont Web TV prod, Smart technologies, Ile de France, Oséo ou encore Systematic.

En 2008, Visimmo 3D est labellisée Jeune Entreprise Innovante (JEI) par le ministère de l’Economie et des Finances.

En 2011, Visimmo 3D devient le premier opérateur d’événements virtuel 3D interactif en France, avec V3D Events.

En 2016, Visimmo 3D est l’un des acteurs majeurs de l’édition de solutions 3D interactive pour le marketing et la vente en France. Couplant infographie 3D haut de gamme et ingénierie informatique à haute valeur ajoutée, leur gamme offre une large palette d’applications innovantes, apte à satisfaire tous les secteurs d’activité.

Fin septembre 2017, un jugement prononce l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.

NETWORK INFORMATIQUE

Logo_Network_Mini

Capital Social : 19 250 €
Chiffre d’affaires 2015 : 303 721 €
Année de création : 1996

Créée en 1996 à Montauban de Bretagne, Network Informatique accompagne les entreprises dans le choix, la gestion et l’utilisation de leur outil informatique, avec pour objectif permanent de concilier performance, simplicité d’utilisation, adaptabilité et maitrise des coûts.

Network Informatique est un prestataire en développement, réseau, matériel et maintenance informatique. Ils proposent des prestations complètes, afin de garantir un ensemble de services et de produits de haut niveau, en adéquation avec les besoins de ses clients.

Les différents services de Network Informatique sont l’externalisation de services, l’administration, l’hébergement, la distribution, le réseau, la maintenance, la formation, la gestion de projets et la relation fournisseurs. Ils proposent également le développement de sites internet, d’intranets, d’extranets, d’Androids, de dématérialisations fiscales etc.

Afin de confier les travaux qui demandent une compétence particulière à des spécialistes, Network Informatique s’est entouré de partenaires tels Netensia, Planet Conseil Informatique, Completel, Willow ou encore Graffipix.

En septembre 2017, un jugement prononce l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.

GLOBAL VISION SYSTEMS

GVS

Capital Social : 120 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 195 408 €
Année de création : 2008

Créée en 2008 et basée à Toulouse, Global Vision Systems est un éditeur de logiciels qui développe et commercialise une technologie de visualisation 4D innovante, provenant de l’industrie spatiale.

La mission de Global Vision Systems est d’aider les industriels et les bureaux d’étude à analyser leurs systèmes dans leur environnement, grâce à une solution de supervision 3D temps réel.

Global Vision Systems a développé une technologie innovante de visualisation 4D. L’ensemble de la télémétrie (jusqu’à plusieurs milliers de paramètres) est représentée en temps réel dans une image 3D. Ce diagnostic visuel instantané du système dans son environnement facilite l’analyse contextuelle et aide à la prise de décision.

L’offre de Global Vision Systems est destinée aux bureaux d’études, aux industriels, et aux intégrateurs œuvrant dans les domaines du spatial, de l’aéronautique, de l’automobile et du militaire.

En 2011, Airbus Group adopte la virtualisation 4D de Global Vision Systems pour les tests de l’A350.

Depuis fin août 2017, Global Vision Systems est en cours de liquidation judiciaire.

WORLD COPR

logo_worldcorp

Capital Social : 10 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 299 574 €
Année de création : 2011

Créée en 2011 et basée à Serris (77), World Corp est une entreprise de services numérique, spécialiste en Ingénierie Digitale (Internet, Mobile & IOT). Elle accompagne ses clients, entreprises et institutions publiques dans la mise en place de leur stratégie digitale, à travers une gamme de prestations de services couvrant tout le cycle de vie des applications.

Sa mission est d’aider les entreprises à tirer le meilleur parti des technologies pour gagner en compétitivité et exploiter leurs transformations.

Ses prestations sont le Consulting Factory (accompagnement des clients dans leurs démarches de transformation digitale et d’optimisation de leur stratégie numérique, à travers une étude des besoins personnalisée), le Design Factory (accompagnement des clients dans la conception ou l’adaptation d’univers graphiques, l’ergonomie, les contenus, ainsi que les habillages de plateformes web et mibiles), le Digital Factory (implémentation et maintient en conditions opérationnelles des plateformes digitales (référencement, stratégie netlinking etc.) et le Cloud Factory (mise en place et déploiement des infrastructures à travers de la conception d’architectures techniques, la mise en œuvre des services digitaux etc.).

En septembre 2015, Wold Corp est mis en redressement judiciaire.

En juin 2017 est mis en place la résolution du plan de redressement et depuis, World Corp est en cours de liquidation judiciaire.

IDEAL MICRO 87

logoIME-2

Capital Social : 50 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : NC
Année de création : 1996

Créée en 1996 et basée à ISLE (87), la société IDEAL MICRO est spécialisée dans le domaine des solutions et des services informatiques pour les professionnels et les particuliers. Elle offre toutes les prestations et les ressources nécessaires à la conception, l’exploitation, au support et à l’évolution des infrastructures informatiques.

Pour les professionnels, IDEAL MICRO propose plusieurs services distincts dans le secteur du numérique. Le premier est celui du matériel informatique avec l’offre de produits et de marques de grandes qualités. Le second est celui des audits, conseils et formation, afin d’assurer une maîtrise des systèmes d’information en termes d’organisation, de qualité et de fiabilité des données. Le troisième est celui du service réseau, afin de répondre rapidement aux besoins changeants de l’entreprise, à travers de multiples dispositifs, applications et endroits. L’objectif étant de construire une infrastructure simplifiée, agile, rentable et dotée de nombreuses capacités de sécurité. La quatrième est celui de l’hébergement Cloud. Le cinquième est celui du service de support technique avec un contrat d’assistance et de support centralisé. Le sixième est celui du système mobile, avec des services pour concevoir et intégrer la mobilité dans l’espace de travail traditionnel et gérer l’environnement mobile d’une manière optimisée et sécurisée. Et enfin le dernier est celui des sauvegardes et sécurité, afin de protéger et réduire la complexité des systèmes en maîtrisant les coûts.

Pour les particuliers, IDEAL MICRO possède un service spécialisé dans la vente et la maintenance des ordinateurs fixes ou portables, des tablettes, des smartphones, des imprimantes etc.

En 2009, IDEAL MICRO subit un premier redressement judiciaire.

En juillet 2017 commence la résolution du plan de redressement et depuis, IDEAL MICRO est en cours de liquidation judiciaire.

FHM SOLUTIONS

logo

Capital Social : 44 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : NC
Année de création : 2005

Créée en 2005 et basée à Charenton le Pont (94), FHM Solutions est une Entreprise de Services du Numérique. Spécialisée dans la délégation de personnel expert dans les Nouvelles Technologies, son objectif est de mettre à disposition de ses clients des consultants performants, disponibles et opérationnels, capables de les accompagner sur l’ensemble de leurs projets pour en faire une réussite. FHM Solutions se positionne en spécialiste des technologies émergentes du web en accompagnant les besoins informatiques de ses clients à court, moyen et long terme.

FHM Solutions propose quatre principaux domaines d’intervention, où des consultants intègrent l’équipe de ses clients le temps de leurs missions : L’assistance technique, afin d’apporter une expertise technique et fonctionnelle sur toute la chaîne du projet (architecte web, chef de projet technique et fonctionnel, ingénieur étude et développement, intégrateur web, web designer etc.). Les projets au forfait, où des consultants et chefs de projets assurent l’évaluation et la réalisation de prestations au forfait. Le webmarketing, afin de fournir le même travail qu’un véritable pôle marketing interne mais à moindre frais (travail sur l’e-réputation, le référencement, les réseaux sociaux, les événements, concours etc.). Et enfin les formations, afin de garantir l’acquisition de référentiels de langages et de méthodes en termes de développement web, tout en renforçant l’esprit de cohésion.

Son expertise s’étend de php à Java, en passant par WordPresse, iOS, Andoid, Windows phone etc.

FHM Solutions possède de belles références comme SNCF, Peugeot, Citroën, Volkswagen, Accor, Moneo ou encore Coforama.

En février 2014, FHM Solution est déclaré en redressement judiciaire.

Fin juillet 2017, un jugement prononce la liquidation judiciaire de FHM Solutions.

WEST-INTERACTIVE

West-Interactive

Capital Social : 10 200 €
Chiffre d’affaires 2015 : NC
Année de création : 2004

Créée en 2004 et basée à Paris 11, West-Interactive est une entreprise de services du numérique pluridisciplinaire qui utilise les compétences d’ingénieurs, webmasters, créatifs, graphistes, marketeurs etc. pour répondre aux besoins de ses clients. West-Interactive propose des outils sur mesure, fonctionnels et simples de prise en main.

West Interactive dispose de spécialistes fonctionnels, ingénieurs de formation, dont l’expérience permet de schématiser et d’optimiser les processus fonctionnels, après s’être immergés dans le métier client. Les ingénieurs développeurs suivent alors le schéma pensé par les experts, en s’appuyant sur les technologies les plus adéquates et les plus avancées.

West Interactive propose la mise en place de logiciels métiers sur-mesure, une optimisation d’architecture et d’application, la refonte complète de SI, la maintenance applicative, des moteurs de règle, des applications mobiles et des développements en HTML, CSS, PHP, JAVA et AJAX.

West Interactive a également développé une offre sur la personnalisation des services et du coaching online (Etude, cahier des charges, assistance à la maîtrise d’ouvrage, moteur de règles sur mesure, benchmark et veille internet etc.). Le Développement Coaching Personnalisé est spécialisé dans le domaine de la nutrition et de la petite enfance.

West Interactive possède un studio graphique interne, afin de proposer à ses clients les meilleures créations (chartes graphique, refonte graphique, identité visuelle, supports de communication etc.).

Tous les développements informatique de West Interactive sont réalisés online (Site E-commerce, Backoffice, Gestion des flux, Sites institutionnels etc.)

Enfin West Interactive gère la stratégie et le développement commercial de plusieurs de ses clients (Référencement naturel, réseaux sociaux, emailing etc.).

 Malgré de belles références comme AirFrance, Total, BNP Paribas ou encore SFR, West Interactive est en cours de liquidation judiciaire depuis début septembre 2017.

OPENETWORK

siteon01

Capital Social : 1000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 53 844 €
Année de création : 2010

Créée en 2010, OpeNetwork est une agence d’ingénierie Web lyonnaise, spécialisée dans le déploiement de solutions libres et open sources.

Ils proposent des services de référencement, d’hébergement web, d’audit et de conseil, de développements spécifiques et enfin de formations.

Ils réalisent également la conception de sites web en responsive design, de communications corporate, de plateformes e-commerce, de portails collaboratifs et d’application Android.

opeNetwork utilise les technologies Drupal, WordPress, Joomla, Plone, Magento, Prestashop, Redmine et SugarCRM.

Leur savoir-faire balaye tous les domaines d’activité de solutions libres et open sources à savoir, la conception et le développement de sites web dynamiques, l’intégration de solutions open sources digitales, la conception et le développement de modules spécifiques, la gestion de projet (réalisation de cahier des charges fonctionnels), les formations en informatique et médias numériques.

L’agence web opeNetwork intervient sur les solutions suivantes : CMS (gestion de contenu), E-commerce (Magento, Prestashop) et CRM/ERP (gestion relation client / progiciel de gestion intégré).

Fin septembre 2017, un jugement prononce la liquidation judiciaire d’opeNetwork.

ICO : DomRaider obtient le label icoTRUXT

icoTRUXT DomRaider

DomRaider devient ainsi la première startup à décrocher la label icoTRUXT

Paris, le 24 octobre 2017 — DOMRAIDER, startup française créée en 2013, spécialisée en « drop catching » et développant un réseau décentralisé dédié aux enchères en temps réel reposant sur la blockchain, annonce aujourd’hui avoir obtenu le label icoTRUXT.

Ce label est assorti de la notation β1 (risque financier Moyen et risque opérationnel Faible), ainsi que de la notation « HIGH » (sur l’échelle de notation de la conformité du logiciel, avec les principes de la technologie Blockchain) et « FAIR » (sur l’échelle de notation de la pertinence de l’opération ICO mise en place par la startup).

icoTRUXT est le premier label à destination des entreprises proposant une ICO (Initial Coin Offering). En 2017, les ICOs ont enregistré une croissance fulgurante. Depuis le début d’année, cette méthode de levée de fonds en cybermonnaies, fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cybermonnaies, a atteint la somme de plus de 2 milliards de dollars.

Partant de ce constat, exaegis, agence de notation des entreprises du numérique, et Chaineum, premier opérateur français dédié aux levées de fonds en cybermonnaie, se sont associés pour créer icoTRUXT, le label de référence sur ce marché des ICOs. Il vise à apporter aux futurs investisseurs le maximum de garanties sur les projets d’ICOs, particulièrement sur leur transparence, leurs promesses d’usage des tokens et sur les garanties apportées par les dirigeants sur le contrôle du code du smart-contract. L’ICO allant de pair avec la technologie Blockchain, les experts du label ont également mis au point une grille d’évaluation concernant la qualité du projet et sa conformité aux principes de base de la Blockchain (décentralisation, scalabilité, immutabilité…).

L’offre ainsi conçue combine les « traditionnels » points d’attention du label starTRUXT, dédiée aux startups, ainsi que les points d’attention concernant l’opération d’ICO et de Blockchain. L’objectif étant d’attribuer le label icoTRUXT aux startups les plus fiables, d’un point de vue pilotage du plan d’affaires, et du point de vue de la confiance que l’on peut apporter à l’ICO.

À l’issue de son audit, mené sur site par les consultants icoTRUXT, DOMRAIDER a obtenu la note β1 (Risque financier Moyen et risque opérationnel Faible), ainsi que la notation « HIGH » (sur l’échelle de notation de la conformité du logiciel avec les principes de la technologie BLOCKCHAIN) et « FAIR » (sur l’échelle de notation de la pertinence de l’opération ICO mise en place par la startup).

icoTRUXT donne ainsi l’opportunité à la startup DomRaider de se doter d’une reconnaissance sans équivalent sur le marché ICO : celle-ci devrait l’aider à se distinguer durablement au sein de son propre univers de concurrence.

Notation icoTRUXT

À propos de DomRaider : Fondé en 2013, DomRaider est une startup française spécialisée dans la récupération de noms de domaine expirés ou « drop catching ». L’entreprise développe en parallèle un réseau décentralisé dédié aux enchères en temps réel reposant sur la blockchain. Cette solution a pour vocation de permettre aux ventes aux enchères d’opérer de manière transparentes, fiables, paramétrables, et interopérables, sans compromis sur la vitesse de transaction. Fort d’une croissance soutenue, DomRaider emploie près de 30 collaborateurs.

 À propos d’exaegis : exægis a fondé son développement sur un modèle d’évaluation de la performance opérationnelle et financière des entreprises du numérique et apporte une garantie opérationnelle aux entreprises du numérique. Sa plateforme www.rateandgo.co (labellisée par le pôle Finance Innovation pour la filière des métiers du chiffre et du conseil) propose un service de notation gratuit pour les startups. Elle délivre les labels TRUXT et StarTRUXT et son corollaire ICOTruxt dédié aux ICO et à la blockchain. Sa clientèle rassemble les grands comptes, les banques et les fonds d’investissement.
exægis est une entreprise du réseau BPI France Excellence et est entré dans le Deloitte Tech50 en 2016.

 À propos de Chaineum : Chaineum est le premier opérateur français dédié aux levées de fonds en cybermonnaie. Il propose les compétences d’une équipe d’experts en matière de finance, d’ingénierie financière et design de tokens, graphisme et développement de sites web, élaboration de whitepapers, développement blockchain et sécurité informatique. L’entreprise prépare 8 opérations d’ici la fin 2017, pour des sociétés européennes et asiatiques, dont le montant cumulé pourrait atteindre 200 M€.

Contact Presse exaegis : Juliette COURTY-GARNIER
02 47 87 10 09 —
juliette.courty-garnier@exaegis.com

Contact Presse DomRaider : Julien Fernandes
09 72 56 64 83 —
press@domraider.com

ICO Charter : Publication de la première charte de bonnes pratiques pour les levées de fonds en cybermonnaies

Image

Paris, le 18/10/17 – Alors que les levées de fonds en cybermonnaies, ICO (Initial Coin Offerings) ou ITO (Initial Token offerings), ont enregistré une croissance fulgurante en 2017, les sociétés Avolta Partners, Chaineum, Exaegis, Kramer Levin, KYC3 et Scalene Partners, acteurs à la pointe du marché en Europe, publient l’ICO Charter. Cette première charte de bonnes pratiques, mises en œuvre par les signataires, est destinée à favoriser le développement maîtrisé de ce marché dérégulé.

Les sociétés signataires indiquent « croire fermement à la nécessité d’un manifeste européen sur la pratique des ICO / ITO pour encourager les meilleures pratiques dans ce champ d’innovation passionnant et permettre aux projets de fédérer des ressources dans un environnement sans régulateur, dans le respect des cadres légaux existants, afin que les entrepreneurs puissent développer sans crainte l’innovation en Europe ».

Les 10 points de cette charte recouvrent l’ensemble de la démarche ICO/ITO, en termes de transparence financière et technologique :

  1. L’Information fournie sur le projet ICO/ITO
  2. L’analyse légale indépendante du Token et de son émetteur
  3. Les caractéristiques du document d’information (White Paper)
  4. L’accès au code et spécifications techniques du Smart Contract de l’ICO/ITO
  5. Les mesures de vérification KYC, anti blanchiment et antiterroriste
  6. La procédure de levée des tokens et de la cybermonnaie
  7. L’usage des produits de l’ICO/ITO
  8. La sécurité informatique de l’opération ICO/ITO
  9. L’acceptation d’un audit tiers pour mesurer le risque du projet
  10. L ’information Post-ICO

Pour Laurent Leloup, CEO de Chaineum, « S’agissant d’un marché capable de financer l’innovation et de potentiellement supplanter le capital-risque, il serait bien dommage d’étouffer le phénomène par une simple suspicion de principe : Pour se développer harmonieusement, les ICO ont besoin d’une démarche d’auto-régulation structurée que nous sommes tout disposés à discuter avec les pouvoirs publics ».

Les signataires :

A propos d’Avolta Partners – Créée en 2012, Avolta Partners fournit des conseils indépendants en fusions-acquisitions et en financement d’entreprises à des entreprises à forte croissance, innovantes et de premier plan en Europe.
Implanté à Paris, Londres, Bruxelles et Lisbonne, Avolta Partners conseille les entreprises à fort potentiel à tous les stades de développement, de la série A à la sortie.
Avolta Partners a déjà clôturé plus de 40 transactions de haut niveau dans le secteur de la high tech.

A propos de ChaineumPremier opérateur français dédié aux levées de fonds en cybermonnaie, Chaineum propose les compétences d’une équipe d’experts en matière de finance, d’ingénierie financière et design de tokens, graphisme et développement de sites web, élaboration de whitepapers, développement blockchain et sécurité informatique. L’entreprise prépare 8 opérations d’ici la fin 2017, pour des sociétés européennes et asiatiques, dont le montant cumulé pourrait atteindre 200 M€.

A propos d’Exaegis – Exægis a fondé son développement sur un modèle d’évaluation de la performance opérationnelle et financière des entreprises du Numérique et apporte une garantie opérationnelle aux entreprises du numérique. Sa plateforme www.rateandgo.co (labellisée par le pôle Finance Innovation pour la filière des métiers du chiffre et du conseil) propose un service de notation gratuit pour les startups. Elle délivre les labels TRUXT et StarTRUXT et son corollaire ICOTruxt dédié aux ICO et à la blockchain. Sa clientèle rassemble les grands comptes, les banques et les fonds d’investissement.
Exægis est une entreprise du réseau BPI France Excellence et est entré dans le Deloitte Tech50 en 2016.

A propos de Kramer Levin Fondé en 1968 et présent à Paris, New York et Silicon Valley, Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP est un cabinet d’avocats international qui compte plus de 375 avocats. Sa clientèle est largement composée de fonds d’investissement et d’institutions financières de premier plan. Le bureau de Paris dispose d’une équipe Finance Alternative de premier plan reconnue notamment pour son expertise en matière de blockchain et cybermonnaies.

A propos de KYC3 – Fondée en 2014 et basée à Luxembourg, KYC3 développe la technologie, les processus et les UX pour un KYC continu et en temps réel.
Nous rendons la conformité sans effort – réduisant les risques et les coûts tout en améliorant les expériences des clients. KYC3 est un membre fondateur d’Infrachain asbl.

A propos de Scalene Partners – Scalene Partners est une boutique indépendante de conseil en levée de fonds créée par trois anciens banquiers d’affaires de la banque Rothschild & Co.
Cumulant près de 10 ans d’expériences, Simon Eischen, Mike Assouline et Samuel Assaraf ont participé à la réalisation d’une vingtaine de transactions européennes et internationales majeures, représentant une valeur d’entreprise totale d’environ 30 milliards d’euros. L’ambition de Scalene Partners est d’apporter le savoir-faire et les compétences techniques acquises lors de ces opérations transformantes à l’environnement start-up afin d’accompagner ces dernières dans la réalisation de leurs opérations de levée de fonds. Scalene Partners a récemment étendu son domaine d’intervention aux opérations d’Initial Coin Offering (ICO), afin de répliquer les bonnes pratiques des levées de fonds traditionnelles dans un environnement encore peu régulé à ce jour.

Contact presse
Agence Gootenberg – Frederique Vigezzi – frederique.vigezzi@gootenberg.fr
01 43 59 29 84

Une plateforme française de notation de startups qui s’ouvre à l’international !

Le lancement de la version anglaise de la plateforme « RateAndGo by exaegis » va permettre aux startups du monde entier d’obtenir leur notation, et aux startups françaises d’accéder à des Fonds d’Investissement et Grands Comptes internationaux !

R&G anglais

En ce jeudi 12 octobre 2017, RateAndGo by exaegis, la plateforme de notation gratuite pour les startups du secteur du numérique, est heureux d’annoncer le lancement de sa plateforme en anglais.

Depuis sa création en novembre 2016, RateAndGo by exaegis a accompagné les projets de plusieurs centaines de startups françaises. Plus de 800 ont tenté leur chance en se connectant à la plateforme. Le taux de réussite, des startups qui obtiennent une note supérieure ou égale à 60, atteint environ 10 %, ce qui valide la méthode discriminante et sélective recherchée depuis le démarrage du projet. Pour les Investisseurs et Business Angels qui utilisent les notations RateAndGo pour la sélection de leurs startups, la plateforme représente un outil performant de filtrage, en amont de leurs comités de sélection et pitch elevator.

Fort de ce succès et soucieux de proposer son expertise aux startups et investisseurs étrangers, RateAndGo by exaegis a décidé d’élargir son champ d’action à l’international, en proposant une plateforme 100 % en anglais ! Le site www.rateandgo.co est maintenant également disponible en version anglaise, via le site www.rateandgo.co/en. Le questionnaire et les vidéos sont à renseigner et à enregistrer en anglais, l’analyse des données est réalisée en anglais et la restitution de la note, du passeport et du rapport détaillé se fait également intégralement en anglais.

Avec cette version anglaise, RateAndGo espère satisfaire les demandes, de plus en plus nombreuses, des startups et investisseurs étrangers. Sur du long terme, RateAndGo compte également se développer dans d’autres langues, en commençant par l’espagnol, l’allemand et l’italien.

Pour rappel, RateAndGo by exaegis est la plateforme de notation gratuite pour les startups du secteur du numérique. Grâce à un puissant algorithme d’une soixantaine de points d’intérêt et à l’analyse d’un consultant, elle évalue la maturité des projets de création d’entreprise en délivrant une note sur 100, ainsi qu’un passeport identifiant leurs forces et faiblesses.

Si une startup obtient une note supérieure ou égale à 60, c’est qu’elle est fiable, mature et promise à un grand avenir. Sa notation est donc diffusée afin de la mettre en relation avec 200 fonds d’investissement et family offices, 250 directeurs des achats numériques et 100 Chief Digital Officers (parmi les 250 plus grandes entreprises françaises). En revanche, si une startup obtient une note inférieure à 60, sa notation est tenue secrète. Elle est alors invitée à travailler sur ses points faibles et à retenter sa notation dans 3 mois.

Ce processus va être progressivement élargi aux fonds US, asiatiques et européens, ainsi que vers les directions innovation des plus grands groupes internationaux.

Pour toute question sur la notation RateAndGo et le lancement de la plateforme « RateAndGo by exaegis » en anglais, n’hésitez pas à nous contacter !

L’équipe RateAndGo
02 47 87 10 09
rateandgo@exaegis.com

rateandgobyexaegis

 

Acquisition d’entreprise : 6 qualités indispensables à la croissance externe

Comment devient-on un entrepreneur-acquéreur ? Zoom sur six qualités indispensables pour développer son entreprise par croissance externe, avec Ronan Mevel, Directeur des études et M&A, exaegis.

Aujourd’hui, la croissance externe n’est plus l’apanage des grandes entreprises. Les  TPE et PME sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers ce mode de développement. Fruit d’un travail de longue haleine, une acquisition d’entreprise découle rarement d’une simple opportunité saisie au vol. Il s’agit d’un investissement stratégique, dont la finalisation intervient généralement après une longue phase de recherche active nécessitant un certain état d’esprit et au moins six qualités essentielles.

  1. L’audace et la détermination
    L’entrepreneur qui souhaite développer son entreprise par croissance externe doit avoir une sacrée énergie. Il lui faudra s’adapter aux crises multiples et anticiper les opportunités de l’économie de demain. Parmi les qualités indispensables, on trouve la détermination, l’enthousiasme et la motivation, mais aussi la capacité à prendre des risques et la disponibilité. L’entrepreneur-acquéreur devra, à tout moment, être prêt à consacrer du temps aux divers échanges et rencontres qui s’inscriront dans cette stratégie de développement.
  1. La clairvoyance
    Se lancer dans une démarche d’acquisition, c’est être capable de se projeter dans l’avenir. Cela demande une grande lucidité de la part du chef d’entreprise : il doit identifier les critères de la croissance externe, prendre les bonnes décisions pour développer son entreprise, diversifier ses activités et améliorer sa position sur son marché. Il est également tenu de connaître les critères des entreprises qui l’intéressent : type d’activités, localisation, chiffre d’affaires, ressources humaines, rentabilité…
  1. La persévérance
    De nombreux facteurs psychologiques interviennent dans une négociation, sans que l’on en soit forcément maître. Il est nécessaire d’avoir une persévérance à toute épreuve, de savoir prendre de la hauteur à certains moments, tout en réattaquant le cœur du sujet au bon moment afin de finaliser l’opération dans les meilleures conditions possibles.
  1. La crédibilité financière
    Si le chef d’entreprise ne peut pas financer l’acquisition sur ses fonds propres, il devra avoir une crédibilité financière suffisante pour réussir à boucler le financement de l’opération. Il doit être capable d’évaluer le juste prix de l’entreprise convoitée et le retour sur investissement. Il est important de se ménager une marge de manœuvre en cas d’imprévu, pour préserver la trésorerie et supporter d’éventuelles pertes.
  1. La curiosité
    Il ne faut pas exclure de son champ de recherche la reprise d’entreprises fragilisées. La reprise à la barre du Tribunal de Commerce permet, sous certaines conditions, d’acquérir à bon compte une société, son fond de commerce, ses actifs ou de reprendre tout ou partie de son personnel. Cette possibilité est bien sûr à étudier avec la plus grande rigueur. Elle demande de savoir appréhender les moyens nécessaires au redressement de la société acquise.
  1. La concertation
    Un chef d’entreprise ne peut pas tout faire. Dans le cadre de sa stratégie de croissance externe, il doit s’entourer d’un professionnel. Le rôle du Conseil acheteur est fondamental dans la recherche et l’identification des opportunités d’acquisition : contacts directs de cédants, recherche d’entreprises cibles, analyse de dossiers pour écarter les « faux cédants »… Ce travail est mené en collaboration avec l’expert-comptable et le conseil juridique de l’entrepreneur, notamment pour les audits et les actes d’acquisition. Les professionnels du rapprochement d’entreprises sont des partenaires précieux pour les dirigeants en recherche de croissance externe. Ils lui font gagner du temps, tout en facilitant, sécurisant et optimisant toutes les conditions de l’opération. Encore faut-il savoir les choisir ! (Lien vers article Comment choisir son Conseil…)

Pour aller plus loin, découvrez nos précédents articles sur les Conseils et Services M&A :

Vous avez des questions ? Vous aimeriez les poser à un Conseil en cession expérimenté, réactif et discret ? Notre équipe d’experts est à votre écoute au 02 47 87 10 14.