Pourquoi obtenir sa notation RateAndGo ? Témoignage de deux startups !

RateAndGo

RateAndGo by exaegis est une plateforme de notation gratuite pour les startups du numérique. Mais quels sont les bénéfices de se faire noter et quel est le processus à suivre ?  Deux startups, ayant réalisé leur notation dernièrement, nous livrent leur expérience et les raisons qui les ont poussés à se lancer.

Pourquoi obtenir sa notation RateAndGo ?

En novembre 2017, CoWork.io réalisait sa notation sur la plateforme www.rateandgo.co et obtenait 72/100. Afin de répondre aux nouveaux besoins et comportements en entreprise (digitalisation, flexibilité, entrepreneuriat etc.), cette startup, créée en 2014, propose une solution de gestion d’espaces de travail centrés sur l’Humain.
CoWork.io

Selon Pierre-André Svetchine, CEO et co-fondateur de CoWork.io, être noté par RateAndGo « est nécessaire pour acquérir de la notoriété, attirer des investisseurs et séduire des clients ». Les principales raisons qui ont poussé ses fondateurs à se lancer, étaient de « se différencier avec une notation fiable, et attribuée par une agence reconnue dans le milieu des Grands Comptes, des Fonds d’Investissement et des startups françaises ». En effet, la startup est en train de « préparer une Série A » et pour Pierre-André Svetchine, la notation RateAndGo est « indispensable pour prouver la bonne santé de CoWork.io et gagner en visibilité auprès d’investisseurs et clients potentiels. Grâce à RateAndGo, la startup a pu toucher plus de 200 fonds d’investissement et 250 directeurs des achats numériques ». 

En décembre 2017, HigherEdMe réalisait son processus d’évaluation sur la plateforme RateAndGo et obtenait la notation de 65/100. Créée en 2015, cette startup propose aux universités et établissements d’enseignement supérieur, de prendre contact avec des étudiants étrangers à l’aide d’une plateforme de type site de rencontre.
HigherEdMeC’est un membre du Réseau Régional du Développement de l’Innovation qui a fait connaître RateAndGo à cette startup et qui lui a conseillé de se lancer. Pour Arnaud Catinot, Directeur Général de HigherEdMe, « il est toujours intéressant de comparer sa performance par rapport aux moyens investis. De plus, il n’est pas toujours évident d’analyser ses forces et faiblesses et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer. En décembre dernier, l’équipe était en pleine période de révision de sa stratégie et la notation RateAndGo était l’occasion de faire le point et de gagner en visibilité auprès d’investisseurs. En effet, la startup cherche encore à compléter sa dernière levée de fonds pour un ticket de 150 à 250 K€ et croit beaucoup en la visibilité et la crédibilité qu’apporte RateAndGo ».   

Comment obtenir sa notation RateAndGo ?

Pour obtenir sa notation, c’est très simple ! Il suffit aux startups de se connecter gratuitement sur la plateforme www.rateandgo.co (également disponible en anglais sur www.rateandgo.co/en), de compléter un questionnaire en ligne, d’enregistrer 3 vidéos de moins de 5 minutes chacune et d’attendre 48 heures que les équipes RateAndGo analysent ces données.

A l’issue du processus, une notation sur 100 est donc attribuée et un passeport, synthétisant les forces et faiblesses de la startup, est édité.

Pour Pierre-André Svetchine, le questionnaire RateAndGo est « précis et très complet. Il nécessite d’avoir à disposition des informations financières et commerciales (Kbis, tableaux de bord etc.) qui sont les mêmes que celles qui servent à piloter l’entreprise et à prendre des décisions stratégiques. Le passeport RateAndGo est un bon récapitulatif extérieur de la santé réelle de la startup et permet de mesurer objectivement la fiabilité de sa startup. La notation RateAndGo est donc un exercice exigeant qui donne la crédibilité nécessaire à son projet ». 

Selon Arnaud Catinot, le questionnaire est « très orienté « mesures de la performance, organisation, stratégie et ventes » et couvre des aspects sur lesquels aucun investisseur ne les avait réellement interrogés. Le passeport donne un retour objectif sur la façon dont les équipes travaillent, sur les résultats atteints et sur la perception extérieure des startups. Ce document regroupe des informations qualifiées à transmettre sans hésitation aux fonds d’investissements et prospects pour se faire connaître, se différencier et prouver qu’ils peuvent croire en notre projet ».  

Si la notation obtenue est supérieure ou égale à 60/100, la startup est considérée par RateAndGo comme fiable, mature et promise à un grand avenir. Sa notation sera donc diffusée afin de la faire connaitre à des investisseurs et clients Grands Comptes qualifiés.
En revanche, si la notation obtenue est inférieure à 60, la notation sera tenue secrète. La startup pourra travailler sur ses faiblesses identifiées dans le passeport et retenter sa notation dans 3 mois.

Alors comme HigherEdMe, CoWork.io et plus de 200 autres startups, n’hésitez plus à vous lancer pour obtenir votre notation RateAndGo ! Pour la commencer sans plus attendre, cliquez sur le bouton ci-dessous !

JE COMMENCE MA NOTATION

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à contacter les équipes RateAndGo par mail ou au 02 47 87 10 09 !

 

10 défaillances significatives du secteur numérique – 4ème Trimestre 2017

echec-business-concept_1284-5268

Au 4ème trimestre 2017, la baisse du nombre des défaillances d’entreprises, tous secteurs confondus, a été confirmée (-4,6 %). Le nombre d’emplois menacés sur l’année a lui aussi reculé : mois de 200 000 en 2017. Un record historique depuis 10 ans.
Tous les trimestres, exaegis se penche sur les défaillances des entreprises du numérique. Pour le 4ème trimestre de l’année 2017, on note un total de 353 jugements entre les redressements judiciaires (66), les liquidations judiciaires (173) et les liquidations judiciaires simplifiées (114). On constate donc une constance par rapport au 3ème trimestre 2017 où il y en avait 355. A croire que ce trimestre, l’embellie générale ne concerne pas spécifiquement le secteur du numérique. En revanche, on comptabilise 81 % de liquidation sur la totalité de ces jugements soit une légère baisse, comparé aux précédents trimestres de 2017.

Les données brutes sont issues de la base d’information fournie par notre partenaire Ellisphère.

Voici la sélection du quatrième trimestre 2017, basée sur les trois types de jugement synonymes de défaillance. Les critères de sélection portent sur la notoriété, le capital social, les derniers chiffres d’affaires et effectifs communiqués pas l’entreprise.

ALTAMYS

logo_altamys

Capital Social : 54 000 €
Chiffre d’affaires 2016 : 2 625 713 €
Année de création : 2007

Créée en 2007 à Montrouge, Altamys (initialement appelée Appic Services jusqu’en 2010) est une agence web spécialisée dans la conception et le développement d’outils de communication digitaux pour ses clients.
Les prestations d’Altamys vont de la conception au développement et à l’hébergement de sites web, de sites e-commerce et d’applications mobiles. Altamys s’occupe également de la conception de diverses communications digitales (vidéos, newsletters, référencement, plaquettes etc.) et propose des formations à la dématérialisation, ainsi que des outils facilitant sa mise en pratique.
Altamys a travaillé pour de grands groupes tels L’Oréal, EDF, GDF SUEZ ou encore VINCY.

En 2012, Altamys fusionne avec l’entreprise Khepri Systems.
En 2016, Altamys devient Partenaire Microsoft Silver Développement d’Applications et participe pour la 3ème année consécutive au Microsoft Experiences au Palais des Congrès de Paris.
En 2016, Altamys réalise un chiffre d’affaires de 2 625 713 €. Le total du bilan a diminué de 1,24 % entre 2015 et 2016.
En novembre 2017, la société Altamys est déclarée en liquidation judiciaire.

WOPATA

WOPATA

Capital Social : 440 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 394 553 €
Année de création : 2008

Créée en 2008 à Bordeaux, Wopata est une agence qui accompagne la transformation digitale de ses clients, depuis la conception stratégique, jusqu’à la mise en production d’applications web et mobile (iPhone et Android).
L’expertise de Wopata balaye tous les savoir-faire de son positionnement stratégique (conseil, design, développement, maintenance et formation).
Wopata est labélisée Jeune Entreprise Innovante pour ses travaux de R&D en intelligence collective par le Ministère de la recherche.
Wopata a travaillé pour de grands groupes tels Sanofi, Danone, Philips ou encore Biogaran.

En 2015, elle réalise un chiffre d’affaires de 1 394 553 €. Le total du bilan a augmenté de 28,09 % entre 2014 et 2015.
En décembre 2017, Wopata est déclarée en redressement judiciaire.

ORDITECH

Orditech

Capital Social : 295 454 €
Chiffre d’affaires 2015 : 1 367 397 €
Année de création : 1989

Créée en 1989 à Stasbourg, Orditech est un prestataire régional de services en ingénierie et matériel informatique. Spécialisée en informatique de gestion, l’entreprise apporte conseils, expertise et accompagne ses clients du choix, jusqu’à l’intégration de leur solution de gestion (audit du besoin, conception, installation, paramétrage, formation, assistance et services associés).
La mission d’Orditech est d’apporter des solutions pour répondre aux challenges et objectifs suivants de ses clients : Production, vente et gestion (produire, prospecter, vendre, animer, suivre) ; Structuration matérielle (matérialiser, organiser, sécuriser) ; Communication (partager, échanger).
Orditech est certifiée Cegid Business Partner et Partenaire Expert Orange Business Services.

En 2015, Orditech réalise un chiffre d’affaire de 1 367 397 €. Le total du bilan a augmenté de 13,77 % entre 2014 et 2015.
Début octobre 2017, un jugement prononce l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire et fin octobre 2017, le plan de cession totale est prononcé.
Dans la foulée, un jugement prononce la conversion en liquidation judiciaire avec arrêt du plan de cession au profit de la SAS 3C CONSULTANT.

EASYEXTERN

EASYEXTERN

Capital Social : 10 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 667 439 €
Année de création : 2007

Crée en 2007 à Rueil Malmaison, EasyExtern est un opérateur d’externalisation informatique qui propose une offre complète de maintenance et d’infogérance, aussi bien au niveau de l’environnement du poste de travail que de l’environnement système. EasyExtern s’appuie sur un réseau de 11 agences en propre, réparties sur l’ensemble du territoire.
Afin de répondre à tous les besoins en matière de sureté, sécurité, management et merchandising, EasyExtern propose également une offre globale de Vidéosurveillance, en intégrant toute la chaine de services nécessaires (téléphonique, réseaux et informatique).
EasyExtern gère l’audit, l’installation, la maintenant et l’assistance, ainsi que l’accompagnement et le conseil en développement de tous ses projets.
EasyExtern propose ses services aux TPE, ainsi qu’au Grands Comptes de toute l’union européenne.

En 2015, elle réalise un chiffre d’affaires de 667 439 €. Le total du bilan a augmenté de 13,46 % entre 2014 et 2015.
En octobre 2017, EasyExtern est déclarée en liquidation judiciaire.

AMJ GROUPE

amj_group

Capital Social : 743 000 €
Chiffre d’affaires 2016 : 370 026 €
Année de création : 2012

Créée en 2012 à Paris, AMJ-Groupe est une société de Conseil et de Services Informatique, qui accompagne ses clients dans leurs transformations digitales et les aide à faire le meilleur usage des nouvelles technologies.
AMJ-Groupe propose un portefeuille complet de services, apportant une réponse globale aux enjeux de développement et de compétitivité. Ses services sont le consulting et l’expertise, les études et le développement, la transformation digitale, l’information management & TMA et l’outsourcing IT.
Très tournée vers la responsabilité d’entreprise, AMJ-Groupe a mis en œuvre une démarche RSE, reposant sur les thèmes du développement durable, ainsi qu’une Responsabilité Sociale et Environnementale.
L’entreprise est présente en à Paris, à Rennes et à Aix-En-Provence.

En 2014, AMJ-Groupe obtient le renouvellement de son agrément au titre du Crédit Impôt Recherche (CIR), par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
En 2015, AMJ-Groupe rejoint les partenaires SILVER pour les Solutions Cloud, la plaçant ainsi dans le top 5 % des partenaires Microsoft.
En 2016, AMJ-Groupe est signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et soutient donc les 10 principes concernant les droits de l’homme, les droits du travail, la protection de l’environnement et la lutte contre la corruption.
En 2016, elle réalise un chiffre d’affaires de 370 026 €. Le total du bilan a augmenté de 38.13 % entre 2015 et 2016.
En décembre 2017, AMJ-Groupe est déclaré en redressement judiciaire.

EDGI CONSEIL

EDGI Conseil

Capital Social : 56 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 353 088 €
Année de création : 2006

Créée en 2006 à Beuvry La Foret (59), EDGI Conseil est au commencement une société de services en informatique, ouverte aux professionnels et aux particuliers (dépannage d’ordinateurs familiaux, édition de logiciels, programmation, installation de serveurs etc.). En 2008, une nouvelle division vient se greffer : la communication print (création de maquettes, infographie, impression numérique, impression grand format etc.) mais aussi digitale (web design, création de sites internet etc.).
La division informatique d’EDGI Conseil couvre les domaines suivants : Etude et audit, fourniture et installation de matériel, vente de logiciels, gestion de la relation client, formation et assistance et streaming vidéo. La division EDGI Communication couvre les suivants : création de logos et chartes graphiques, magazines, cartes de visites, documents divers etc.

En 2015, elle réalise un chiffre d’affaires de 353 088 €. Le total du bilan a diminué de 3.18 % entre 2014 et 2015.
En décembre 2017, la société est déclarée en liquidation judiciaire.

DESCODE

descode

Capital Social : 51 966 €
Chiffre d’affaires 2016 : 319 063 €
Année de création : 2009

Créée en 2009 à Lyon, puis implantée à Dardilly (69) depuis 2013, Dèscode est une agence digitale et visuelle qui accompagne les évolutions et transformations du métier de créateur de sites internet (Webdesign, Mobile First, expertise Dynamique CMS et interfaces S.I).
L’entreprise est divisée en deux département : Créatif et Technique, qui permet à Dèscode de gérer l’intégralité de ses projets en interne, sans recourir à la sous-traitance (consulting T.I.C, design graphique et banding, prod web et application S.I., applications mobiles, e-commerce, hébergement, médias sociaux et e-marketing).
Dèscode est membre de La Cuisine du Web, association qui vise à favoriser l’entrepreneuriat web en s’appuyant sur un écosystème actif et complet.

Depuis septembre 2009, Dèscode est une SCOP (Société COpérative de Production).
Sur l’année 2016, elle réalise un chiffre d’affaires de 319 063 €. Le total du bilan a augmenté de 1,90 % entre 2015 et 2016.
En décembre 2017, la société est déclarée en liquidation judiciaire.

FOCALYS

focalys

Capital Social : 40 000 €
Chiffre d’affaires 2015 : 254 622 €
Année de création : 2004

Fondée en 2004 est situé à Malzéville (Grand Est), Focalys est une agence indépendante de conseil en communication.
Spécialisée dans la conception et la réalisation de projets de communication print et numérique (magazines, plaquettes, brochures, sites internet, e-commerce, applications web et mobiles etc.), Focalys propose des conseils en stratégie de communication et intervient en conception et création graphique de supports de communication, en développement d’applications logicielles web et mobile sur mesure (site vitrine, back-office, extranet, gestion de données, base documentaire, outil marketing, application mobile IOS et Android etc.) et en formation professionnelle.
Focalys travaille pour des PME et de grandes entreprises, du local à l’international telles que Prisme Assurances, les Laboratoires Pharmagest, Sodelor ou encore Arketeam.

En novembre 2012 à lieu une procédure de sauvegarde et un plan de sauvegarde en octobre 2013.
En 2015, la société réalise un chiffre d’affaires de 254 622 € et le total du bilan augmente de 3.69 % entre 2014 et 2015.
En octobre 2017, Focalys est déclarée en redressement judiciaire.

AXIOME DMC

Axiome DMC

Capital Social : 50 000 €
Chiffre d’affaires 2014 : 62 152 €
Année de création : 2004

Crée en 2004 et implanté dans la Drôme à Alixan, à côté de Valence (26), Axiome DMC est à la fois un organisme de formation web et une SSII qui accompagne et forme des entreprises, associations et collectivités dans la création de leurs sites internet et le développement de leur image sur la toile. L’entreprise exerce principalement son activité dans la Drôme et l’Ardèche mais couvre également la région PACA, la Sarthe, la Bourgogne etc.
En plus de ses différentes offres de formation, son expertise couvre la mise en place de stratégies web avec conseils et accompagnements, la création de sites, de vidéos d’entreprise et de chartes graphique, ainsi que l’hébergement de noms de domaines, le référencement web etc.

En 2014, Axiome DMC réalise un chiffre d’affaires de 62 152 €. Le total du bilan a augmenté de 49.51 % entre 2013 et 2014.
En novembre 2017, l’entreprise Axiome DMC est déclarée en liquidation judiciaire.

DACOPACK

DacoPack

Capital Social : 44 230€
Chiffre d’affaires 2015 : NC.
Année de création : 2015

Crée en 2015 à Maisons Lafitte (78), dacOpacK est un site collaboratif dédié au transport de biens. Il s’agit d’une plateforme gratuite de mise en relation entre ceux qui veulent faire partir un colis d’un point à un autre et ceux qui peuvent le transporter.
L’offre s’adresse à tous ceux qui souhaitent envoyer un colis, un objet volumineux, un meuble, un objet électroménager, ou quoi que ce soit, dans une autre ville sans passer par les services de transports classiques et bénéficier de tarifs imbattables. Un particulier ou un professionnel quelconque, ayant programmé de faire ce trajet prochainement, se chargera de le déposer à bon port.
Le site propose diverses solutions de transport, allant du colis voiturage (aussi appelé covoiturage de colis ou livraison entre particuliers) au cotranspostage (aussi appelé groupage pas des transporteurs professionnels).
Le concept de dacOpacK est basé sur l’optimisation des véhicules sur les routes dans une optique éco-responsables pour aboutir à une planère plus verte.
Les biens envoyés sont couverts jusqu’à 2 000 € par la MAIF.

En décembre 2017, dacOpack est déclarée en liquidation judiciaire simplifiée.