Capgemini – Altran : Belle opération sur le marché des services numériques et d’ingénierie

Share

Alors que le secteur industriel a entamé sa mue digitale, Capgemini et Altran annoncent un projet de rapprochement qui permettra la création d’un leader mondial des services numériques et d’ingénierie. Capgemini connait déjà bien le segment de marché adressé par Altran au travers notamment de ses activités Sogeti High Tech qui pèsent plusieurs centaines de millions d’euros de revenus et via son axe stratégique Digital Manufacturing. A travers l’acquisition d’Altran, Capgemini fait coup double en se dotant de capacités internationales sur ce segment, et en professionnalisation ses offres grâce aux avancées et l’externalisation de processus métiers industriels proposées par Altran.

Pour Altran c’est un processus d’évolution stratégique cohérent, leader mondial sur son segment de marché, une nouvelle histoire ne pouvait que passer par la création d’un géant proposant un continuum de services numériques disposant de solides racines, d’une cohérence culturelle et d’une dynamique portée par l’innovation. Ce nouvel ensemble propose à la fois valeur ajoutée et profondeur d’expertise au sein de segments industriels, utilities et telecoms qui lui permettent d’être un prétendant très sérieux sur les thématiques de digitalisation industrielles à l’échelle globale.

Ce mouvement risque d’en appeler d’autres, notamment en France qui concentre un nombre important d’acteurs du conseil en technologies. Il serait cohérent de voir des acteurs tels Sopra Steria ou Atos s’intéresser et passer à l’offensive sur ce segment de marché. A l’échelle internationale, les concurrents directs proposant des modèles intégrés de services numériques et services d’ingénierie sont principalement à chercher en Inde. Aux Etats-Unis et en Allemagne, le marché est configuré différemment avec des activités d’Engineering Services souvent intégrées directement au sein de grand ensemble industriels (Siemens, Bosch, GE, Lockeed Martin).

Souhaitons bon vent à ce projet qui vient à l’échelle globale apporter une alternative entre un Accenture et des prestataires indiens devenus géants : TCS, Infosys, Wipro, HCL.