Investisseurs : la notation de startups, un moyen de dénicher la perle rare ?

Pourquoi inviter vos startups à obtenir leur notation
RateAndGo ? Témoignage de deux d’entre-elles !

ARTICLE INVESTISSEURS

RateAndGo by exaegis est une plateforme de notation gratuite pour les startups du numérique. Depuis son lancement en 2016, plus de 200 startups ont été évaluées et 68 % d’entre elles ont obtenu un résultat supérieur ou égal à 60 (nous estimons que le score d’une startup fiable et mature doit être supérieur ou égal à 60).

Mais pourquoi inviter vos startups à se faire noter sur RateAndGo et quel est le processus à suivre ? Quels sont les avantages pour vous, investisseurs et les bénéfices pour les startups ? Enfin, même sans startup à évaluer, quel est l’intérêt de suivre celles notées par RateAndGo ? Deux d’entre-elles, ayant réalisé leur notation dernièrement, nous livrent leur expérience et les raisons qui les ont poussés à se lancer.

Pourquoi inviter vos startups à se faire noter sur RateAndGo ?

En tant qu’investisseur, inviter une startup à se faire noter sur RateAndGo et très simple et complément gratuit. La seule chose que vous avez à faire, est de CLIQUER-ICI pour nous transmettre ses coordonnées.

Une fois l’évaluation de votre startup terminée, vous recevrez gratuitement sa notation, ainsi que son passeport (document regroupant les éléments clés de la startup ainsi que ses points forts et points faibles).

A travers ce passeport et grâce à l’expertise RateAndGo, vous pouvez identifier de façon objective son degré de maturité et sa fiabilité. De par son expérience, RateAndGo et son équipe apportent également un regard complémentaire sur son potentiel, ainsi que sur ses forces et faiblesses d’exécution.

Si les informations disponibles dans le passeport ne vous suffisent pas et que vous souhaitez en obtenir davantage, vous pouvez acquérir son rapport détaillé !

Le rapport détaillé de RateAndGo regroupe toutes les informations sur l’évaluation opérationnelle de la startup (contrairement au passeport qui est une synthèse). Les 50 points d’attention, notés de 1 à 5, sont résumés dans ce document très complet, issu des réponses de la startup et de l’analyse d’un consultant (mix entre la vision du Chef d’Entreprise de la startup et de l’analyse du Consultant). Il permet également d’accéder aux 3 vidéos enregistrées en ligne par le porteur de projet et de consulter les documents transmis.

Quels sont les avantages pour les startups ?

CoWork.io
En novembre 2017, CoWork.io réalisait sa notation sur la plateforme www.rateandgo.co et obtenait 72/100. Afin de répondre aux nouveaux besoins et comportements en entreprise (digitalisation, flexibilité, entrepreneuriat etc.), cette startup, créée en 2014, propose une solution de gestion d’espaces de travail centrés sur l’Humain.

art

Selon Pierre-André Svetchine, CEO et co-fondateur de CoWork.io, être noté par RateAndGo « est nécessaire pour acquérir de la notoriété, attirer des investisseurs et séduire des clients ». Les principales raisons qui ont poussé ses fondateurs à se lancer, étaient de « se différencier avec une notation fiable, et attribuée par une agence reconnue dans le milieu des Grands Comptes, des Fonds d’Investissement et des startups françaises ». En effet, la startup est en train de « préparer une Série A » et pour Pierre-André Svetchine, la notation RateAndGo est « indispensable pour prouver la bonne santé de CoWork.io et gagner en visibilité auprès d’investisseurs et clients potentiels. Grâce à RateAndGo, la startup a pu toucher plus de 200 fonds d’investissement et 250 directeurs des achats numériques ». 

HigherEdMe
En décembre 2017, HigherEdMe réalisait son processus d’évaluation sur la plateforme RateAndGo et obtenait la notation de 65/100. Créée en 2015, cette startup propose aux universités et établissements d’enseignement supérieur, de prendre contact avec des étudiants étrangers à l’aide d’une plateforme de type site de rencontre.

ert2

C’est un membre du Réseau Régional du Développement de l’Innovation qui a fait connaître RateAndGo à cette startup et qui lui a conseillé de se lancer. Pour Arnaud Catinot, Directeur Général de HigherEdMe, « il est toujours intéressant de comparer sa performance par rapport aux moyens investis. De plus, il n’est pas toujours évident d’analyser ses forces et faiblesses et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer. En décembre dernier, l’équipe était en pleine période de révision de sa stratégie et la notation RateAndGo était l’occasion de faire le point et de gagner en visibilité auprès d’investisseurs. En effet, la startup cherche encore à compléter sa dernière levée de fonds pour un ticket de 150 à 250 K€ et croit beaucoup en la visibilité et la crédibilité qu’apporte RateAndGo ».  

Comment la startup se fait-elle noter sur RateAndGo ?

Pour se faire noter, la startup devra compléter un questionnaire d’une cinquantaine de question et enregistrer 3 vidéos en ligne. A l’issus du processus, vous recevrez dans les 72 heures sa notation et son passeport.

Si la notation obtenue est supérieure ou égale à 60/100, la startup est considérée par RateAndGo comme fiable, mature et promise à un grand avenir. Cette notation sera donc un facteur différenciant lors des processus de sélection Investessor.

En revanche si la notation est inférieure à 60/100, il lui sera conseillé de travailler sur ses points faibles.

Pour Pierre-André Svetchine, le questionnaire RateAndGo est « précis et très complet. Il nécessite d’avoir à disposition des informations financières et commerciales (Kbis, tableaux de bord etc.) qui sont les mêmes que celles qui servent à piloter l’entreprise et à prendre des décisions stratégiques. Le passeport RateAndGo est un bon récapitulatif extérieur de la santé réelle de la startup et permet de mesurer objectivement la fiabilité de sa startup. La notation RateAndGo est donc un exercice exigeant qui donne la crédibilité nécessaire à son projet ». 

Selon Arnaud Catinot, le questionnaire est « très orienté « mesures de la performance, organisation, stratégie et ventes » et couvre des aspects sur lesquels aucun investisseur ne les avait réellement interrogés. Le passeport donne un retour objectif sur la façon dont les équipes travaillent, sur les résultats atteints et sur la perception extérieure des startups. Ce document regroupe des informations qualifiées à transmettre sans hésitation aux fonds d’investissements et prospects pour se faire connaître, se différencier et prouver qu’ils peuvent croire en notre projet ».  

Entant qu’investisseur, le passeport est donc un outil indispensable pour vous aider à identifier les startups les plus prometteuses et à mettre le doigt sur leurs points forts et points faibles. Pour aller plus loin, c’est le rapport détaillé qui vous apportera de précieux détails complémentaires sur les forces et faiblesses de la startup et qui vous permettra d’identifier très facilement les points où il faudra la challenger.

Alors pour vous aider dans la sélection de vos startups, n’hésitez pas à les inviter à se faire noter sur RateAndGo !

Pour inviter une startup à se faire noter, CLIQUEZ-ICI.

Vous n’avez pas de startups à évaluer même êtes toujours à l’affut de la moindre opportunité ?

Si vous n’avez pas de startup à évaluer pour le moment mais que vous êtes toujours à la recherche de la perle rare, pas de problème ! Abonnez-vous gratuitement et recevez les notations de chaque startup qui se fera évaluer chez RateAndGo ! L’occasion d’élargir votre éventail et de découvrir régulièrement de nouvelles startups !

Pour être alerté des nouveaux dossier startups, CLIQUEZ-ICI.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou au 02 47 87 10 09 !

A propos d’exaegis. Exaegis est l’agence de notation et de garantie opérationnelle référente du secteur du numérique. Elle a développé une offre complète pour permettre et faciliter le financement, le développement et l’investissement des acteurs du numérique. Au-delà de la notation, exaegis propose une garantie opérationnelle qui couvre les risques de défaillance des entreprises qu’elle a jugé fiables. Elle délivre également les labels TRUXT et StarTRUXT et son corollaire ICOTruxt dédié aux startups qui proposent une ICO. Sa clientèle rassemble tous ceux qui font le numérique (Startups, SSII, ESN etc.), le financent (Investisseurs, Fonds d’Investissement, Business Angels, Loueurs, Banques et Bailleurs) et l’utilisent (Clients finals, Grands Comptes et PME). Sa plateforme www.rateandgo.co, également disponible en anglais via www.rateandgo.co/en, (labellisée par le pôle Finance Innovation pour la filière des métiers du chiffre et du conseil) propose un service de notation gratuit pour les startups. exægis est une entreprise du réseau Bpifrance Excellence et est entrée dans le Deloitte Tech50 en 2016.

 

 

Pourquoi obtenir sa notation RateAndGo ? Témoignage de deux startups !

RateAndGo

RateAndGo by exaegis est une plateforme de notation gratuite pour les startups du numérique. Mais quels sont les bénéfices de se faire noter et quel est le processus à suivre ?  Deux startups, ayant réalisé leur notation dernièrement, nous livrent leur expérience et les raisons qui les ont poussés à se lancer.

Pourquoi obtenir sa notation RateAndGo ?

En novembre 2017, CoWork.io réalisait sa notation sur la plateforme www.rateandgo.co et obtenait 72/100. Afin de répondre aux nouveaux besoins et comportements en entreprise (digitalisation, flexibilité, entrepreneuriat etc.), cette startup, créée en 2014, propose une solution de gestion d’espaces de travail centrés sur l’Humain.
CoWork.io

Selon Pierre-André Svetchine, CEO et co-fondateur de CoWork.io, être noté par RateAndGo « est nécessaire pour acquérir de la notoriété, attirer des investisseurs et séduire des clients ». Les principales raisons qui ont poussé ses fondateurs à se lancer, étaient de « se différencier avec une notation fiable, et attribuée par une agence reconnue dans le milieu des Grands Comptes, des Fonds d’Investissement et des startups françaises ». En effet, la startup est en train de « préparer une Série A » et pour Pierre-André Svetchine, la notation RateAndGo est « indispensable pour prouver la bonne santé de CoWork.io et gagner en visibilité auprès d’investisseurs et clients potentiels. Grâce à RateAndGo, la startup a pu toucher plus de 200 fonds d’investissement et 250 directeurs des achats numériques ». 

En décembre 2017, HigherEdMe réalisait son processus d’évaluation sur la plateforme RateAndGo et obtenait la notation de 65/100. Créée en 2015, cette startup propose aux universités et établissements d’enseignement supérieur, de prendre contact avec des étudiants étrangers à l’aide d’une plateforme de type site de rencontre.
HigherEdMeC’est un membre du Réseau Régional du Développement de l’Innovation qui a fait connaître RateAndGo à cette startup et qui lui a conseillé de se lancer. Pour Arnaud Catinot, Directeur Général de HigherEdMe, « il est toujours intéressant de comparer sa performance par rapport aux moyens investis. De plus, il n’est pas toujours évident d’analyser ses forces et faiblesses et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer. En décembre dernier, l’équipe était en pleine période de révision de sa stratégie et la notation RateAndGo était l’occasion de faire le point et de gagner en visibilité auprès d’investisseurs. En effet, la startup cherche encore à compléter sa dernière levée de fonds pour un ticket de 150 à 250 K€ et croit beaucoup en la visibilité et la crédibilité qu’apporte RateAndGo ».   

Comment obtenir sa notation RateAndGo ?

Pour obtenir sa notation, c’est très simple ! Il suffit aux startups de se connecter gratuitement sur la plateforme www.rateandgo.co (également disponible en anglais sur www.rateandgo.co/en), de compléter un questionnaire en ligne, d’enregistrer 3 vidéos de moins de 5 minutes chacune et d’attendre 48 heures que les équipes RateAndGo analysent ces données.

A l’issue du processus, une notation sur 100 est donc attribuée et un passeport, synthétisant les forces et faiblesses de la startup, est édité.

Pour Pierre-André Svetchine, le questionnaire RateAndGo est « précis et très complet. Il nécessite d’avoir à disposition des informations financières et commerciales (Kbis, tableaux de bord etc.) qui sont les mêmes que celles qui servent à piloter l’entreprise et à prendre des décisions stratégiques. Le passeport RateAndGo est un bon récapitulatif extérieur de la santé réelle de la startup et permet de mesurer objectivement la fiabilité de sa startup. La notation RateAndGo est donc un exercice exigeant qui donne la crédibilité nécessaire à son projet ». 

Selon Arnaud Catinot, le questionnaire est « très orienté « mesures de la performance, organisation, stratégie et ventes » et couvre des aspects sur lesquels aucun investisseur ne les avait réellement interrogés. Le passeport donne un retour objectif sur la façon dont les équipes travaillent, sur les résultats atteints et sur la perception extérieure des startups. Ce document regroupe des informations qualifiées à transmettre sans hésitation aux fonds d’investissements et prospects pour se faire connaître, se différencier et prouver qu’ils peuvent croire en notre projet ».  

Si la notation obtenue est supérieure ou égale à 60/100, la startup est considérée par RateAndGo comme fiable, mature et promise à un grand avenir. Sa notation sera donc diffusée afin de la faire connaitre à des investisseurs et clients Grands Comptes qualifiés.
En revanche, si la notation obtenue est inférieure à 60, la notation sera tenue secrète. La startup pourra travailler sur ses faiblesses identifiées dans le passeport et retenter sa notation dans 3 mois.

Alors comme HigherEdMe, CoWork.io et plus de 200 autres startups, n’hésitez plus à vous lancer pour obtenir votre notation RateAndGo ! Pour la commencer sans plus attendre, cliquez sur le bouton ci-dessous !

JE COMMENCE MA NOTATION

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à contacter les équipes RateAndGo par mail ou au 02 47 87 10 09 !

 

Comment Jules Verne éclaire les lanternes de nos startupers ?

Lune

97 heures 20 minutes est le temps du trajet direct entre la terre et la lune imaginé par Jules Verne. Se replonger dans les romans d’anticipation avant d’entreprendre devrait être la règle ; s’il est un roman qui n’échappe pas à cette règle c’est sans conteste « De La Terre à La Lune ». Relire ce roman s’est comprendre qu’une idée, aussi farfelue soit elle au moment de son énoncé peut par force de conviction et par excellence dans l’exécution du projet devenir une belle aventure. Rappelons le projet initial : envoyer un boulet sur la lune pour montrer la supériorité des balisticiens américains sur les autres experts du globe. Quel rapport avec le monde de nos startups ? L’aventure de Jules Verne comme les projets de nos startups sont des entreprises au sens premier comme au sens économique.

Consulter l’écosystème
Quand on est une bande de balisticiens désœuvrés, ennuyeux, en mal de guerre, mais néanmoins lucides, il est préférable avant de vouloir envoyer un boulet sur la lune  de se renseigner sur la faisabilité de l’opération auprès de ses pairs ; c’est rapidement chose faite dans le cas du projet de Barbicane, qui à partir des informations des savants de l’observatoire astronomique de Cambridge va pouvoir établir les conditions  de la réussite de l’exécution du projet : la position du canon, son orientation, la vitesse de propulsion initial du boulet. Bref la consultation de l’écosystème permettra de fixer les bases de l’exécution.

Ne rien laisser au hasard
Parmi les conditions de réussite, il y a celle-ci : « Le boulet devra être lancé le 1er décembre de l’année prochaine, à onze heures moins treize minutes et vingt secondes », au risque d’attendre 18 ans de plus pour retenter sa chance. Voilà une mission on ne peut plus précise. Le time to market est établi et implacable.

L’ensemble des hypothèses identifiées par les participants au projet sont dans la phase de cadrage du projet passées en revue : la taille du boulet, son poids, les matériaux, la poudre, la taille du canon … Les discussions sont âpres, mêlées de démonstrations contradictoires, de négociations raisonnées menées de main de maître par le Capitaine Barbicane.

L’ensemble des conditions de la réussite et les hypothèses permettent la retro-planification opérationnelle du projet et la construction de l’édifice à l’endroit idoine, le tout dans une course effrénée contre la montre.

Le capitaine est « peu chevaleresque aventureux cependant, mais apportant des idées pratiques jusque dans ses entreprises les plus téméraires »
Comment ne pas parler de la personnalité du capitaine, de sa facilité à collecter les avis, à les mettre en oppositions ou à trouver les piliers de la décision finale, entre management participatif et directif. Cette personnalité fait de ce personnage un exemple de navigation en eau trouble ou les aléas du projet se transforment en opportunité. Ses talents s’étendent sur la communication, particulièrement lorsque les détracteurs du projet s’attaquent au bien-fondé des hypothèses de son projet.

« Partez avec moi et venez voir si nous resterons en route »
Après plusieurs anicroches avec son principal détracteur (Nicholl), et plusieurs échange avec le frenchy tête brulée Michel Ardan, le capitaine accueille avec une grande tranquillité d’esprit l’idée de changer l’objectif de la mission en la transformant en un voyage à trois (Nicholl le détracteur, Barbicane et Michel Ardan, le frenchy tête brulée); Ce joli monde se laisse convaincre par le Frenchi « partez avec moi et venez voir si nous resterons en route ». Le pivot est rapidement opéré, et il n’en reste pas moins que certains tests sont incontournables : le premier est la bonne configuration de la machine et la capacité de cette dernière à permettre aux personnels naviguant de disposer d’oxygène. Le test et la validation de la bonne vie à bord du projectile est déterminante pour la suite des événements ; c’est J-T Maston, l’artificier de la bande qui s’y colle et qui restera dans le projectile pendant 8 jours accompagné d’une bonne dose de chlorate de potasse. Accueillir le changement de dernière minute plutôt que le combattre est de mise dans l’entreprenariat.

Les difficultés astronomiques, mécaniques, topographiques une fois résolues, est la question de l’argent ?
Amis entrepreneurs sauf si vous ne connaissez pas le crowd-funding, ne cherchez pas de réponse à vos problèmes de financement du côté de ce roman d’anticipation ; « Les difficultés astronomiques, mécaniques, topographiques une fois résolues, est la question de l’argent ». Barbicane choisit le financement participatif, ou souscription à partir de laquelle l’entreprise lèvera prêt de 5 Millions de dollars pour une opération pourtant purement désintéressée et dénuée de bénéfice.

Les objectifs d’une startup ont la particularité d’être versatiles tant que la bonne formule de la traction n’est pas atteinte. On voulait envoyer un boulet sur la lune et finalement on enverra une équipe d’observateurs. La phase continue d’exploration du marché et ses besoins et l’écosystème conduit naturellement la startup à changer sa posture pour s’orienter vers un nouvel objectif à plus forte valeur ajoutée pour le marché. Cette capacité à se réaligner est déterminante et en ce sens accueillir les changements de position de sa cible plutôt que de s’entêter sur un modèle initial sans faire preuve de discernement et d’agilité peut être destructeur.  Une fois le cap fixé, Jules Verne nous explique que l’exécution d’un projet de création ne doit pas laisser de côté les fondamentaux de l’entreprenariat, et les entrepreneurs aguerris retrouveront à la lecture du roman les autres pièces du puzzle complémentaires à celles énoncées dans cet article  : les compétences clés, les partenaires clés (il n’y a pas meilleur fondeur que l’usine de GOLDSPRING !), … ne cherchez pas les flux de revenus, ces derniers ne sont pas en dollars, en euros ou en bitcoin mais en unité de rêverie.

Les 10 choses à faire pour être sûr de planter sa startup !

Image Planter sa startup

Avoir l’idée ne suffit pas ! Voici les 10 choses à faire pour être sûr de planter sa startup :

  1. Se lancer seul
    Très efficace pour risquer de planter sa startup : se lancer seul. Cela est d’autant plus vrai dans le secteur du numérique. Au minima, deux entrepreneurs aux compétences différentes et complémentaires doivent travailler ensemble sur le projet et la construction d’une startup : le premier, spécialisé dans le produit et la technologie et le second, spécialisé sur le business et le marketing.
  1. Bâcler son business model
    Élément incontournable d’un projet de création d’entreprise, le business model (ou modèle économique) se construit avec la rédaction du business plan et résume la façon dont une entreprise compte créer de la valeur ajoutée et gagner de l’argent. Il doit parcourir les 4 grandes dimensions d’une entreprise (clients, offre, infrastructure et viabilité financière). C’est donc bien se document qui prouvera votre capacité à créer et à gérer une entreprise. Si vous le bâclez, vous êtes certain de planter votre startup.
  1. S’entourer de personnes incompétentes et sans expérience
    Pour des raisons budgétaires, il est souvent plus facile de faire appel à des stagiaires, ou à de jeunes diplômés sans grande expérience, pour s’occuper du service informatique, de la prospection, de la vente etc. Peu chers mais très souvent moins efficaces, c’est pourtant bien eux qui porteront avec vous le développement de votre startup. Mal s’entourer est donc bien très efficace pour assurer l’échec de sa startup.
  1. Ne pas réfléchir au financement de sa startup
    Que ce soit pour la R&D, le développement commercial ou encore l’export, chaque startup a besoin de financer un capital pour se développer. Si vous ne mettez rien en place pour maximiser votre financement et tenter de séduire des investisseurs en amorçage, en capital risque ou encore des business angels, vous êtes certains de faire planter votre startup.
  1. Ne pas vérifier que son offre répond bien à un marché
    Ça peut sembler évident mais si vous ne vérifiez pas que votre idée correspond bien à un marché, c’est le plantage assuré. Une nouvelle offre doit obligatoirement s’intégrer dans la vie des clients et répondre à un besoin, dans l’idéal conséquent et fréquent. Enfin pour donner le coup de grâce à votre entreprise, n’identifier pas vos cibles et vous serez certain de tuer définitivement votre startup.
  1. Ne pas s’intéresser à vos concurrents
    Si vous ne vous intéressez pas à vos concurrents, que vous négligez de mener des études de marché et que vous refusez de mettre en place un système de veille efficace et performant, vous n’aurez donc aucune visibilité sur leur activité et leur développement et ne pourrez donc pas adapter votre stratégie en fonction. Voilà donc un excellent moyen de faire planter sa startup.
  1. N’avoir aucune identité visuelle
    L’identité visuelle est indispensable à toute entreprise et la startup ne peut, en aucun cas, y échapper. C’est elle qui va permettre à vos clients et prospects de vous identifier, de vous reconnaitre et de vous différencier de la concurrence. Définie par une charte graphique, l’identité visuelle doit être claire, cohérente, attractive et uniforme sur tous vos supports de communication (site internet, plaquettes commerciales, documents administratifs etc.). Celle-ci passe par la création d’un logo fort et facilement reconnaissable, d’un slogan, d’une typographie, de codes couleurs, de symboles etc. Si vous ne mettez pas en place une identité visuelle forte et cohérente, vous mettrez bien toutes les chances de votre côté pour faire planter votre startup.
  1. Négliger sa présence sur le web et les réseaux sociaux
    De nos jours, il n’est plus possible de faire l’impasse sur sa présence et sa visibilité sur la toile. Site internet, blog, réseaux sociaux, autant d’outils devenus absolument indispensables pour se faire connaître et augmenter sa notoriété. Si vous négligez votre présence sur le web, vous ne serez pas visible, crédible et ne pourrez pas créer de communautés, nouer des relations etc. C’est donc bien un excellent moyen de faire planter votre startup.
  1. Mal gérer ses comptes
    La bonne gestion de votre comptabilité est indispensable, à la fois pour votre santé financière mais aussi pour avoir une vision à long terme sur le développement de votre startup. Cela demande une certaine expertise mais si elle est mal gérée, vous être absolument certain de finir très rapidement en liquidation judiciaire. Si ce n’est pas votre cœur de métier et que vous décidez de ne pas faire appel à un expert-comptable ou d’embaucher un bon responsable financier, ce sera donc bien le fiasco assuré.
  1. Ne pas utiliser l’offre RateAndGo
    Il est souvent difficile d’analyser les forces et faiblesses de sa startup et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer. Aussi, il est souvent très difficile de se faire connaître auprès des Investisseurs et Grands Comptes de son écosystème.

La notation RateAndGo permet aux startups :

  • D’obtenir gratuitement une note sur 100, qui résume la santé de leurs projets, ainsi qu’un passeport qui synthétise leurs points forts et leurs points faibles, ainsi que leur maturité d’exécution
  • D’être mis en relation avec 200 fonds d’investissement et family offices, 250 directeurs des achats numériques et 100 Chief Digital Officers (parmi les 250 plus grandes entreprises françaises), mais également de gagner en visibilité auprès de nombreux partenaires exaegis
  • De transmettre aux fonds d’investissement et prospects, des informations qualifiées sur leurs startups (preuve de leurs bonnes gestions etc.) et sur leurs niveaux de maturité. La notation RateAndGo est un exercice exigeant et discriminant qui donne la crédibilité nécessaire à un projet

Si vous n’obtenez pas votre note RateAndGo, vous passerez à coup sûr à côté d’opportunités de développement et ne mettrez pas forcément le doigt sur vos faiblesses. Le risque de planter votre startup sera donc plus important.

Pour commencer votre notation RateAndGo, cliquez-ici !
Pour en découvrir davantage sur RateAndGo, cliquez ici !

Voici donc une liste, non exhaustive, de 10 choses à faire pour être sûr de planter sa startup. Soyez certains que si vous les suivez à la lettre, vous assurerez votre échec avec brio… Alors prenez les choses à l’envers et mettez tout en place pour garantir le succès de votre startup !

Startups ! Comment réussir votre Business Model ?

homme-d-39-affaires-confus-debout-devant-un-panneau-routier_1401-12

Elément incontournable d’un projet de création d’entreprise, le business model (ou modèle économique) se construit avec la rédaction du business plan et résume la façon dont une entreprise compte créer de la valeur ajoutée et gagner de l’argent.

C’est donc à travers ce document que vous allez pouvoir rassurer et séduire des investisseurs, en leur prouvant votre capacité à créer et à gérer une entreprise fiable.

Le business model doit parcourir les 4 grandes dimensions d’une entreprise (clients, offre, infrastructure et viabilité financière) à travers 9 blocs distincts :

Bloc 1. Segment de clientèle

L’objectif est de créer une relation viable avec votre clientèle. Pour ce faire, il est nécessaire de hiérarchiser et de segmenter vos clients en fonction de leurs caractéristiques propres.

Qui aurait cru que LEGO, à la base focalisé sur les enfants, aurait pu développer des produits et des services pour les adolescents ? Aujourd’hui LEGO génère beaucoup de revenus issue d’une autre cible que celle des enfants !

Bloc 2. Proposition de valeur

L’objectif est de définir les caractéristiques qui vont répondre à une difficulté, séduire vos clients et qui vous dissocieront de vos concurrents.

La proposition de valeur est intéressante chez Apple, parce qu’elle peut être une image que l’on souhaite véhiculer : c’est l’image de marque qui créée la valeur, plus que le produit et ses fonctionnalités.

Bloc 3. Canaux

L’objectif est d’identifier les canaux à exploiter pour communiquer auprès de vos clients et leur transmettre vos propositions de valeur.

NIKE est contraint aujourd’hui de pivoter et d’accepter de distribuer ses produits via AMAZON, un bel exemple de changement de canal distribution.

Bloc 4. Relations avec le client

L’objectif est de déterminer les types de relations que vous allez établir avec vos clients pour répondre aux objectifs de votre stratégie.

DARTY est l’exemple par excellence, « la promesse du contrat de confiance ». Plus qu’un produit vous achetez la relation client, la réactivité, bref la liberté.

Bloc 5. Flux de revenus

L’objectif est de définir les revenus générés auprès de chaque segment de clientèle.

Les plus bels exemples de flux de revenus différenciés sont les modèles qui amènent le client à progresser dans l’échelle de valeur, jusqu’à le verrouiller en partant d’un produit gratuit. Les exemples sont pléthores, en commençant par DEEZER (cocorico !).

Bloc 6. Ressources clés

L’objectif est d’identifier les ressources nécessaires pour mettre en place votre proposition de valeur, toucher vos marchés et cibler votre clientèle. Les ressources clés peuvent être physiques financières, intellectuelles, humaines …

Le marché de l’imprimante multifonction utilise des ressources physiques clés pour être fabriquées ; avec l’émergence du leasing des multifonctions, c’est la finance qui est devenu une ressource clé : comment financer la fabrication d’une imprimante que l’on va mettre à disposition en location ? Le constat est le même dans le monde automobile : la location avec option d’achat est un modèle gourmand en ressources financières.

Bloc 7. Activités clés

L’objectif est de déterminer les activités qui feront que votre business model fonctionne.

AMAZON a tout misé sur une activité clé : la logistique. AMAZON est un exemple en la matière, qui a doublé tous les acteurs historiques de la Supply Chain.

Bloc 8. Partenaires clés

L’objectif est de choisir / évaluer correctement et de manière continue les partenaires et fournisseurs nécessaires pour votre réussite et de définir les ressources qu’ils devront vous allouer.

La guerre fait rage dans les équipementiers automobiles qui fabriquent les pièces qui seront assemblées dans nos usines ; d’un modèle de fabricants, les constructeurs automobiles sont entrés dans l’air de l’assemblage, et autant dire qu’ils veillent scrupuleusement à la qualité des pièces fournies par les équipementiers.

Bloc 9. Structures de coûts

L’objectif et de calculer les coûts générés par votre modèle économique. Pour cela, il est nécessaire de regrouper les coûts associés aux blocs précédents.

Les modèles économiques sont « value-driven » (ils répondent à une problématique client), d’autres sont « cost-driven » (réduire les coûts et proposer le même service en moins cher, pour rendre accessible le service à plus de monde), ce dernier cas est celui de Ryanair acteur incontournable du low-cost aérien

Si le contenu de ces 9 blocs est complet et suffisamment détaillé, il doit pouvoir répondre aux 6 questions suivantes :

  1. Quelles sont les visions, les missions et les valeurs de la startup?
  2. Comment fonctionne votre modèle économique ?
  3. Quelle est la proposition de valeur ?
  4. Quels marchés ciblez-vous?
  5. Quel est votre plan marketing?
  6. Quelles sont ressources & activités clés?

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire « Business Model Nouvelle Génération », écrit par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur.

La rédaction d’un business model n’est donc pas un exercice facile. Le plus compliqué étant souvent d’avoir le recul nécessaire pour déterminer ses faiblesses et les contrer. Partant de ce constat, la société exaegis propose d’évaluer les points forts et les points faibles de votre business model à travers RateAndGo, son offre de notation gratuite pour les startups.

La notation RateAndGo vous permettra d’obtenir une note sur 100, résumant la santé de votre projet, ainsi qu’un passeport qui synthétisera les points forts et les points faibles de votre business model et de votre maturité d’exécution.

Si vous obtenez une note supérieure ou égale à 60/100, nous transmettrons également votre rapport à 200 fonds d’investissement et family offices, 250 directeurs des achats numériques et 100 Chief Digital Officers (parmi les 250 plus grandes entreprises françaises), afin qu’ils vous recontactent.

En revanche si votre note est inférieur à 60/100, votre rapport sera tenu secret et ne sera pas diffusé.

Vous n’avez donc rien à perdre, si ce n’est 1h de votre temps qui vous servira dans tous les cas à faire le diagnostic complet de votre projet !

Pour obtenir votre notation RateAndGo c’est très simple !

  1. Connectez-vous sur le site rateandgo.co
  2. Remplissez le questionnaire d’une cinquantaine de questions
  3. Enregistrer 3 vidéos en ligne
  4. Attendez 48 heures que les équipes RateAndGo analysent minutieusement l’ensemble de vos données
  5. Recevez gratuitement votre note et votre passeport RateAndGo
  6. Si votre note et supérieure ou égale à 60, attendez simplement qu’un investisseur ou un grand compte entre en contact avec vous
  7. Si votre note et inférieure à 60, profitez de l’identification de vos points faibles pour les améliorer

JE COMMENCE MA NOTATION

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous connecter sur le site RateAndGo, sinon commencez sans plus attendre votre notation RateAndGo !

L’équipe RateAndGo – 02 47 87 10 14 – rateandgo@exaegis.com

rateandgobyexaegis

Les vidéos RateAndGo : Le petit plus qui fait la différence

Vidéo

Vous avez peut-être déjà complété votre questionnaire pour obtenir votre notation RateAndGo, ou vous vous apprêtez à le faire, et vous vous interrogez sur l’intérêt d’enregistrer les 3 vidéos demandées pour finaliser l’évaluation. En effet, pourquoi perdre du temps à s’enregistrer alors qu’on vient tout juste de tout expliquer par écrit ?

Vous trouverez ci-dessous les 3 principales raisons qui font que ces vidéos sont non seulement nécessaires pour obtenir une meilleure note RateAndGo, mais aussi indispensables pour séduire les grands comptes et les investisseurs de votre écosystème.

  • Cela ne vous prendra que quelques minutes
    Est-ce vraiment difficile de parler oralement de ce que vous connaissez par cœur ? De ce qui vous anime et vous tient éveillé depuis plusieurs mois ou années ? Normalement, votre besoin de préparation est minime pour présenter votre business model, votre équipe ou votre pitch commercial. Tout ce que vous avez à faire, c’est allumer votre webcam et vous lancer, d’autant qu’il y a une séance d’entrainement du système !
  • Prenez-le comme un bon exercice
    Vous serez forcément amené à présenter très régulièrement les éléments clés de votre startup. Si vous ne vous sentez pas prêt à les exposer oralement en quelques minutes ou si vous pensez que vous avez besoin de préparation, profitez de ces enregistrements pour vous exercer ! Plus qu’un entrainement, vous obtiendrez également l’avis d’un expert !
  • Donnez un côté plus humain à votre projet
    Ces vidéos sont pour vous l’occasion de vous présenter de façon plus « naturelle » devant les fonds d’investissement et les grands comptes. Mettez-vous à leur place ; ne pensez-vous pas que ça les rassurera de mettre un visage et une voix sur un projet ? Il s’agit en effet du premier contact qu’ils auront et il est nécessaire qu’ils aient une bonne impression de vous, de votre projet et de votre détermination à le défendre.
    Pour un grand compte, c’est un vecteur d’appropriation important dans la communication interne de votre projet et pour un fonds, la possibilité de visionner en comité ces vidéos est essentielle.
    Sachez que les rapports présentant des vidéos emportent 8 fois plus d’intérêt que ceux sans vidéo !

Nous vous conseillons donc vivement d’enregistrer les 3 vidéos demandées pour terminer votre processus de notation RateAndGo. C’est bien le petit plus qui fera la différence ! En plus d’être un excellent exercice, qui ne vous prendra que quelques minutes, elles vous aideront à capter l’intérêt des fonds d’investissement et des grands comptes de votre écosystème. En effet, il est toujours plus facile de se laisser convaincre en écoutant un discours plutôt qu’en en lisant le contenu !

Pour enregistrer vos vidéos ou pour commencer votre processus de notation, cliquez-ici !

Pour en connaitre davantage sur les raisons d’obtenir sa notation RateAndGo, cliquez-ici.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous connecter sur le site RateAndGo.

L’équipe RateAndGo – 02 47 87 10 14 – rateandgo@exaegis.com

rateandgo

Startups ! Ne passez plus à côté d’Investisseurs et de Grands Comptes !

Startup

Vous êtes (co)fondateur d’une startup et vous souhaitez mesurer la fiabilité de votre projet, attirer des investisseurs et séduire vos premiers clients ? La notation RateAndGo est faite pour vous !

Qu’est-ce que RateAndGo ?
RateAndGo est une offre de notation gratuite pour les startups.

Pourquoi obtenir sa notation RateAndGo ?
3 raisons :

  • Il est parfois difficile d’analyser les forces et faiblesses de sa startup et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer
  • Même si vous avez eu l’idée du siècle et que votre business model est irréprochable, le plus dure et de vous faire connaitre auprès des Investisseurs et Grands Comptes de votre écosystème
  • Il n’est pas toujours simple d’accéder à un recueil de savoir-faire des bonnes pratiques de développement d’affaire

La notation RateAndGo vous permet à la fois :

  • D’obtenir gratuitement une note sur 100, qui résume la santé de votre projet, ainsi qu’un passeport qui synthétise ses points forts et ses points faibles et votre maturité d’exécution
  • D’être mis en relation avec 200 fonds d’investissement et family offices, 250 directeurs des achats numériques et 100 Chief Digital Officers (parmi les 250 plus grandes entreprises françaises), mais également de gagner en visibilité auprès des nombreux partenaires exaegis
  • De transmettre aux fonds d’investissement et à vos prospects, des informations qualifiées sur votre startup (preuve de sa bonne gestion etc.) et sur son niveau de maturité. La notation RateAndGo est un exercice exigeant et discriminant qui donne la crédibilité nécessaire à votre projet
  • De vous présenter directement aux fonds d’investissement et grands comptes via trois vidéos mises à leur disposition. Ces vidéos, où nous vous demandons d’exposer votre business model, votre équipe et votre pitch commercial, sont nécessaires pour la notation et apportent un côté plus humain aux premiers contacts que les fonds d’investissement et grands comptes auront de vous.

Si vous obtenez une note supérieure ou égale à 60/100, nous estimons que votre startup est fiable, mature et promise à un grand avenir. Nous transmettrons donc votre rapport auprès de nos investisseurs et clients finaux Grands Comptes*. (Pas de crainte à avoir, nous nous assurons de la qualité de nos investisseurs et Grands Comptes et gérons la confidentialité des échanges avant d’envoyer le rapport complet de votre startup).

En revanche, si votre note est inférieure à 60/100, votre rapport sera tenu secret et ne sera pas diffusé. Vous pourrez alors travailler sur les points faibles identifiés et retenter votre notation dans 3 mois, via une invitation que nous vous enverrons (si vous le souhaitez, vous pourrez également retenter votre notation avant le délai de ces 3 mois)

Vous n’avez donc rien à perdre, si ce n’est un peu de votre temps, qui vous servira dans tous les cas à faire le diagnostic complet de votre projet !

Comment obtenir votre notation RateAndGo ?
Pour obtenir votre notation RateAndGo c’est très simple !

  1. Connectez-vous sur le site rateandgo.co
  2. Remplissez le questionnaire d’une cinquantaine de questions
  3. Enregistrer 3 vidéos en ligne
  4. Attendez 48 heures que les équipes RateAndGo analysent minutieusement l’ensemble de vos données
  5. Recevez gratuitement votre note et votre passeport RateAndGo
  6. Si votre note et supérieure ou égale à 60, attendez simplement qu’un investisseur ou un grand compte entre en contact avec vous
  7. Si votre note et inférieure à 60, profitez de l’identification de vos points faibles pour les améliorer

Comment est générée la note de votre startup ?
L’équipe RateAndGo se base sur un puissant algorithme d’une soixantaine de points d’intérêts pour qualifier et valider vos données. Cet algorithme évolue en fonction du stade de développement de votre startup (on ne demande pas à une startup en recherche d’amorçage la même chose qu’à une startup en recherche de capital développement), c’est pourquoi vous serez invité après 6 mois à mettre à jour vos données pour découvrir votre nouvelle note et l’évolution de vos forces et faiblesses.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous connecter sur le site RateAndGo, sinon commencez sans plus attendre votre notation RateAndGo !

JE COMMENCE MA NOTATION

L’équipe RateAndGo – 02 47 87 10 14 – rateandgo@exaegis.com

rateandgobyexaegis

A propos d’exaegis : exaegis a fondé son développement sur un modèle d’évaluation de la performance opérationnelle et financière et de la garantie opérationnelle des entreprises du numérique. Elle a ajouté à ce socle initial un département services et études qui publie régulièrement des analyses à forte valeur ajoutée sur les segments les plus critiques ou les tendances les plus saillantes des marchés du numérique.

*Ces Investisseurs et Grands Comptes ont souscrit au préalable un abonnement à la plateforme numérique développée par exaegis.

Défaillance des startups : les 20 erreurs à éviter

« Dans la vie d’une startup on distingue deux périodes clés : avant l’ajustement du couple produit/marché, et après. Une fois le couple bien ajusté, le succès est en général au rendez-vous. »

Marc Andreessen, co-créateur de Mosaic et créateur de Netscape.

Pour une entreprise qui se lance dans le secteur du numérique, l’épreuve des cinq premières années d’existence est sans appel : à peine deux start-up sur trois y survivent. Pour autant, l’échec n’est pas une fatalité. Il est toujours possible d’atténuer les risques, mais encore faut-il les connaître ! À cet effet, exaegis a identifié les 20 causes les plus fréquentes de défaillance des start-up1. En tête du peloton : une mauvaise écoute du marché, une trésorerie faible et une équipe inadaptée. Des erreurs qui auraient parfois pu être évitées : réussir, c’est prévoir.

  1. Ne pas répondre à un besoin précis du marché (42%)

La réussite suppose d’avoir identifié une réelle attente des clients.

  1. Manquer de cash (29%)

Pour avoir les reins solides, il est nécessaire d’avoir une bonne capitalisation, savoir convaincre les investisseurs et ne pas vivre au-dessus de ses moyens.

  1. S’être mal entouré (23%)

Pour être performante, une équipe doit être motivée, qualifiée, et partager une vision commune.

  1. Se faire doubler (19%)

Pour qu’une solution ne soit pas rapidement surpassée par une autre, il faut soigner les détails : choix technologiques, financement, motivation.

  1. Développer un produit trop coûteux (18%)

Un bon produit trop coûteux à produire risque d’engendrer une sous performance commerciale.

  1. Décevoir les utilisateurs (17%)

Si le produit est mauvais ou inadapté, les utilisateurs le rejettent.

  1. Se lancer sans business model (17%)

Tout projet d’entreprise doit reposer sur un business model qui prévoit très en amont la monétisation du service.

  1. Sous-estimer le marketing (14%)

Sans stratégie marketing suffisante, le meilleur des produits aura du mal à trouver son marché et à être visible.

  1. Ignorer les clients (14%)

La satisfaction client dépend en partie de la bonne capacité d’une entreprise à traiter les litiges ou les remarques collectées.

  1. Mal évaluer le « time to market » (13%)

Lancer un produit trop vite, ou trop tard, c’est risquer de ne jamais décoller.

Crash Test exaegis

  1. Se disperser (13%)

Il est dangereux de changer d’idée ou de vision trop vite, trop souvent, et de perdre de vue les fondamentaux du service créé.

  1. Avoir une mauvaise gouvernance (13%)

Bien répartir les pouvoirs est un art, duquel dépend l’équilibre de l’entreprise.

  1. Mal faire «  pivoter  » son business model (10%)

Il est nécessaire d’être suffisamment agile pour pouvoir réorienter son business model si besoin. Mais attention : opération délicate !

  1. Manquer de passion pour son produit (9%)

Lorsque l’envie de développer un bon produit se fait doubler par l’envie de faire fortune, le danger n’est jamais très loin.

  1. Être mal implanté (9%)

Un bon service doit être facilement accessible afin de trouver les talents et les clients qui vont lui donner vie.

  1. Ne pas susciter l’intérêt des investisseurs (8%)

Un projet « bankable » doit savoir séduire les investisseurs, c’est-à-dire être bien présenté et avoir de belles perspectives.

  1. Mal identifier les contraintes règlementaires (8%)

Qu’elles aient été ignorées, sous-évaluées ou qu’elles surviennent par surprise après le lancement, les contraintes réglementaires mettent toujours en péril la réussite du projet.

  1. Ne pas faire fructifier ses réseaux (8%)

La survie d’une entreprise dépend aujourd’hui de sa capacité à développer son réseau et à bien utiliser les contacts des investisseurs.

  1. Craquer psychologiquement (8%)

Attention au burn-out qui menace les dirigeants surmenés ! Il est important de garder un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

  1. Refuser de se renouveler (7%)

Si tous les voyants sont au rouge, rien ne sert de faire l’autruche. Il est alors sans doute nécessaire de faire « pivoter » son business model pour ne pas risquer la démission de l’équipe et des clients.

1 Sources : étude CB Insight sur les causes de défaillance post-mortem de 101 startups & observations propres d’exaegis sur un panel plus restreint.

Accompagnement d’un fond d’investissement dans une stratégie de build-up autour d’une agence digitale

FondsAccompagnement(1)

Business Case

Secteur d’activité : services numériques, agence digitale
Taille : 40 personnes, 3.5m€ de CA
Contexte : le fond d’investissement, possédant une participation majoritaire dans une agence digitale de 40 personnes en région parisienne, souhaite participer à la concentration du marché ainsi qu’à la reprise annoncée de ce secteur en développant une stratégie de regroupement « build up ». L’objectif étant d’atteindre une taille critique sur le secteur (> 300 personnes) tout en élevant la profitabilité au niveau des meilleurs.

Notre intervention :
Exaegis est intervenu sur la recherche et la qualification de cibles répondant aux critères établis avec le fond investisseur, sur les approches des cibles et sur la structuration des opérations.

Résultats :
Au bout de 6 mois, la trajectoire établie est respectée, 2 sociétés sont acquises et intégrées et plus de 10 dossiers sont à l’étude
Facteurs clé de Succès
La complémentarité entre l’expertise industrielle d’exaegis (connaissance fine du secteur des agences digitales et de leurs évolutions, expérience en développement opérationnel et stratégique sur le secteur numérique, expérience en rapprochement et intégration d’entreprises) et l’expertise financière du fond investisseur a permis de rapidement générer des succès.

Accéder à un marché semi public grâce à la Garantie Opérationnelle exaegis

Startup

Business Case

Secteur d’activité : Startup SaaS dans le domaine de la Gestion de la formation

Taille : startup de 2 ans d’antériorité, CA de 150K€ (mais principalement en conseil), 8 collaborateurs

Contexte : une startup offrant des services de gestion de la formation des salariés présente une offre novatrice et très concurrentielle sur le plan tarifaire.

La DRH d’un organisme semi public, gérant 600 collaborateurs est intéressé par les fonctionnalités et l’ergonomie présentées par la jeune entreprise, en raison d’un ROI rapide. Le service « achats » et la Direction Informatique coincent pour entériner la commande : interrogation sur la pérennité du prestataire et devenir de la solution et des données en cas de disparition de la Startup.

Notre intervention : Audit et Notation de la startup par exaegis, qui conduit à la délivrance du label StarTRUXT. Sécurisation de la jeune pousse et souscription par le client de la Garantie Opérationnelle. L’audit a également mis en avant la nécessité de mettre en œuvre un PCI pour la startup.

Résultats : Suite à la lecture du rapport d’audit de la Notation (α2), rassuré par l’obtention du label StarTRUXT, le client a souscrit l’abonnement proposé par la jeune pousse pour ses 600 collaborateurs.

Tout en contractualisant en parallèle la garantie opérationnelle exægis de son nouveau fournisseur afin que la continuité de services soit assurée en cas du pire. La Direction informatique ayant donné son accord, la garantie financière de 15 M€ présentée par exaegis a levé les dernières réticences du « service achat » et la startup a remporté son premier marché d’importance avec une valeur de contrat de 112 K€ sur trois ans.

La startup intègre dans toutes ses nouvelles présentations son Label et présente la Garantie Opérationnelle sur toutes les dossiers supérieurs à 20K€.

Facteurs clé de Succès :

  1. La Direction Utilisatrice était un sponsor fort de la solution, qui présentait un ROI rapide
  2. Le rapport de Notation a mis en exergue sur le plan financier la qualité du business model et de son business plan. L’audit opérationnel a démontré une forte capacité d’exécution de la solution. La Notation obtenue a conforté les interlocuteurs clients dans leur choix et le « service achat » a considéré le prestataire avec plus de bienveillance.
  3. L’audit opérationnel a soulevé le besoin d’un plan de continuité informatique de la startup. Ce PCA a été construit dans le cadre de la sécurisation et exægis assure également le PCI de la jeune pousse.
  4. La Garantie Opérationnelle exaegis a permis de rallier la direction informatique au projet en permettant à la DSI de valider l’intégration de ce nouveau fournisseur dans son plan de continuité et surtout maitriser les données en cas de défaillance
  5. La réassurance exægis de 15M€ a levé les derniers doutes sur la chaine de responsabilité présentée par la startup et exægis.