ex

exaeTrack : 3 mois après son lancement, le service de veille d’exægis continue de se perfectionner

Mieux que personne, vous savez qu’aucun de vos partenaires n’est à l’abri d’être un jour déclaré en liquidation judiciaire et de disparaitre.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Au 1er trimestre 2018, 51 entreprises du numériques ont été déclarées en redressement judiciaire, 105 en liquidation judiciaire simplifiée et 153 en liquidation judiciaire. Au total, ce sont donc 309 entreprises du secteur concernées par un jugement. Même si ces données restent relativement constantes par rapport aux trimestres de l’année 2017, nul doute qu’elles ne risquent pas de rassurer les utilisateurs et financeurs des entreprises opérant en mode SaaS…

ex

Pour avoir un temps d’avance et identifier en amont les signes de défaillance des entreprises que vous financez ou que vous envisagez de financer, vous avez choisi de faire confiance à exægis. Comme 95 autres abonnés, vous bénéficier de notre service de veille et recevez régulièrement nos watchletters.

Avec le lancement d’exæTrack il y a 3 mois, ce service continue de se perfectionner. Pour identifier les signes de défaillance, le Responsable Surveillance d’exægis est constamment à la recherche de nouvelles sources d’information. Aujourd’hui au point sur de nombreux critères (financiers, économiques, juridiques, légaux, liés à la e-réputation, à tous les éléments récoltés lors des audits exægis etc.), sont actuellement en cours d’étude de nouveaux indicateurs liés aux Ressources Humaines, directement collectés via LinkedIn. Ce réseau social professionnel compte aujourd’hui plus de 15 millions de membres en France*. La grande majorité des acteurs économiques français y sont en effet présents. LinkedIn constitue ainsi une source d’information non négligeable en matière de veille RH. Cette nouvelle source, permettra par exemple de :

– Collecter les offres d’emploi émises par une entreprise ;

– Etudier l’activité des dirigeants, des hommes clés, ainsi que des employés.

Les différentes données collectées seront qualifiées puis recoupées et analysées. En effet, derrière la diffusion d’offres d’emploi, il s’agira par exemple de savoir si l’entreprise connaît une phase de croissance, si son turnover est élevé par mécontentement des salariés, ou encore d’identifier les postes recherchés (fonctions, type de contrat, lieux, etc.). Ce type d’indicateur sera à terme enrichi via le recoupement avec d’autres plateformes de recrutement. Par la suite, la surveillance des profils dirigeants et des salariés devra permettre de :

– Savoir si un dirigeant manifeste un nouveau projet, s’il comptabilise plusieurs expériences professionnelles, s’il a différentes activités en parallèle etc. ;

– Savoir si un employé est ouvert à de nouvelles opportunités, s’il projette de quitter son entreprise, s’il a déjà quitté son entreprise et pourquoi, etc.

Cette nouvelle source d’information en cours d’étude aidera ainsi à suivre les évènements RH des entreprises que vous financez ou que vous envisagez de financer. Cette dernière servira aussi à tracer l’activité Communication et Marketing des entreprises.

Le cercle des sources permettant de détecter les signes de défaillance va continuer à devenir de plus en plus complet et performant. Déjà alimenté par plus de 250 canaux d’informations, ces nouveaux indicateurs, collectés via LinkedIn, vont donc permettre à exæTrack d’identifier un maximum de signaux et de garantir du mieux possible la fiabilité de ses alertes.

Si vous avez la moindre question ou remarque concernant le service de veille d’exægis, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

*https://twitter.com/linkedinfrance