La confiance des investisseurs dans le Cloud atteint des sommets

En 2015, le Cloud était la valeur sûre des investisseurs dans le domaine de la technologie aux États-Unis. exaegis vous propose la traduction d’un article de Jeff Desjardins sur ce sujet.

Source : Visual Capitalist.

La confiance des investisseurs dans le Cloud atteint des sommets

L’argent continue de couler à flot le secteur du Cloud Storage, où un total de 1 800 transactions ont été effectuées en 2015 pour une valeur totale de plus de 100 milliards de dollars. La plus importantes de ces affaires s’est effectuée entre les deux géants du stockage, dans laquelle SanDisk s’est faite engloutir par son concurrent Western Digital pour une valeur de 19 milliards de dollars.

Le Cloud Storage, qui permet à des utilisateurs et à des entreprises de stocker des immenses quantités de données à distance, est fortement demandé ces derniers-temps. Avec approximativement 2,5 quintillion d’octets de données créés chaque jour et de plus en plus de personnes cherchant à transférer des films, des jeux vidéo, et la musique du Cloud de façon régulière, la seule solution est d’augmenter la cadence à toute allure.

Comme sur un nuage

Pourquoi le Cloud est-il un niveau au-dessus de beaucoup d’autres secteurs technologiques en concurrence pour l’investissement ?

La réponse est simple : le Cloud est reconnu pour être efficace, et pour s’adapter. Alors que les tendances sur des domaines tels que l’Internet des objets (IoT), la robotique, les VR/AR (réalité augmentée et réalité virtuelle), et l’intelligence artificielle sont toujours sujettes à examen minutieux et approfondi, le Cloud Storage est, quant à lui, utilisé chaque jour par des millions de personnes. C’est pourquoi Amazon a explosé ses résultats financiers avec 2,57 milliards de dollars d’augmentation de son Chiffre d’Affaires (de 64%), qui correspond au chiffre d’affaires de son service AWS. Selon une enquête de Deloitte, cela explique aussi pourquoi le secteur du Cloud inspire confiance et attire les capital-risqueurs plus que d’autres technologies.

Crash Test exaegis

Ce n’est pas surprenant que les startups performantes du Cloud n’aient aucun problème à récolter de l’argent.

La startup SaaS Slack qui a récolté 160 millions de dollars en 2015 et 200 millions de dollars en 2016, a été élue « Société de l’année » selon Inc. Magazine. Elle a fait un des démarrages les plus rapides en termes de croissance, atteignant une valorisation d’un milliard de dollars alors que son produit n’avait même pas huit mois.

GitHub, un dépôt pour code de logiciel, a obtenu la plus importante hausse en tant que startup du Cloud l’année dernière. La société de sept ans a récolté une levée de fonds de 250 millions de dollars, évaluée à la base à 2 milliards, pour se développer à l’international et pour investir dans de nouveaux produits.

Un horizon nuageux ?

En dépit d’une prévision de 54,9 milliards de dollars dans les dépenses annuelles pour l’infrastructure du Cloud d’ici 2019, un problème majeur subsiste quant à l’avenir du Cloud Computing.

Le nuage possède d’immenses quantités de données sensibles stockées dans un endroit unique, faisant des fournisseurs du Cloud des cibles particulièrement attrayantes pour les pirates informatiques. Aux États-Unis, un cybercrime coûtant en moyenne 15,4 millions de dollars à une société, les organismes cherchent activement à protéger leurs capitaux numériques des millions de cyber attaques lancées tous les ans. La sécurité informatique est devenue une composante critique à la fois dans les budgets des entreprises et des gouvernements.

Si les clients ne font plus confiance au Cloud pour maintenir les données en sécurité, cela aura des répercutions sur les investissements et la croissance des entreprises.