Investisseurs : la notation de startups, un moyen de dénicher la perle rare ?

Pourquoi inviter vos startups à obtenir leur notation
RateAndGo ? Témoignage de deux d’entre-elles !

ARTICLE INVESTISSEURS

RateAndGo by exaegis est une plateforme de notation gratuite pour les startups du numérique. Depuis son lancement en 2016, plus de 200 startups ont été évaluées et 68 % d’entre elles ont obtenu un résultat supérieur ou égal à 60 (nous estimons que le score d’une startup fiable et mature doit être supérieur ou égal à 60).

Mais pourquoi inviter vos startups à se faire noter sur RateAndGo et quel est le processus à suivre ? Quels sont les avantages pour vous, investisseurs et les bénéfices pour les startups ? Enfin, même sans startup à évaluer, quel est l’intérêt de suivre celles notées par RateAndGo ? Deux d’entre-elles, ayant réalisé leur notation dernièrement, nous livrent leur expérience et les raisons qui les ont poussés à se lancer.

Pourquoi inviter vos startups à se faire noter sur RateAndGo ?

En tant qu’investisseur, inviter une startup à se faire noter sur RateAndGo et très simple et complément gratuit. La seule chose que vous avez à faire, est de CLIQUER-ICI pour nous transmettre ses coordonnées.

Une fois l’évaluation de votre startup terminée, vous recevrez gratuitement sa notation, ainsi que son passeport (document regroupant les éléments clés de la startup ainsi que ses points forts et points faibles).

A travers ce passeport et grâce à l’expertise RateAndGo, vous pouvez identifier de façon objective son degré de maturité et sa fiabilité. De par son expérience, RateAndGo et son équipe apportent également un regard complémentaire sur son potentiel, ainsi que sur ses forces et faiblesses d’exécution.

Si les informations disponibles dans le passeport ne vous suffisent pas et que vous souhaitez en obtenir davantage, vous pouvez acquérir son rapport détaillé !

Le rapport détaillé de RateAndGo regroupe toutes les informations sur l’évaluation opérationnelle de la startup (contrairement au passeport qui est une synthèse). Les 50 points d’attention, notés de 1 à 5, sont résumés dans ce document très complet, issu des réponses de la startup et de l’analyse d’un consultant (mix entre la vision du Chef d’Entreprise de la startup et de l’analyse du Consultant). Il permet également d’accéder aux 3 vidéos enregistrées en ligne par le porteur de projet et de consulter les documents transmis.

Quels sont les avantages pour les startups ?

CoWork.io
En novembre 2017, CoWork.io réalisait sa notation sur la plateforme www.rateandgo.co et obtenait 72/100. Afin de répondre aux nouveaux besoins et comportements en entreprise (digitalisation, flexibilité, entrepreneuriat etc.), cette startup, créée en 2014, propose une solution de gestion d’espaces de travail centrés sur l’Humain.

art

Selon Pierre-André Svetchine, CEO et co-fondateur de CoWork.io, être noté par RateAndGo « est nécessaire pour acquérir de la notoriété, attirer des investisseurs et séduire des clients ». Les principales raisons qui ont poussé ses fondateurs à se lancer, étaient de « se différencier avec une notation fiable, et attribuée par une agence reconnue dans le milieu des Grands Comptes, des Fonds d’Investissement et des startups françaises ». En effet, la startup est en train de « préparer une Série A » et pour Pierre-André Svetchine, la notation RateAndGo est « indispensable pour prouver la bonne santé de CoWork.io et gagner en visibilité auprès d’investisseurs et clients potentiels. Grâce à RateAndGo, la startup a pu toucher plus de 200 fonds d’investissement et 250 directeurs des achats numériques ». 

HigherEdMe
En décembre 2017, HigherEdMe réalisait son processus d’évaluation sur la plateforme RateAndGo et obtenait la notation de 65/100. Créée en 2015, cette startup propose aux universités et établissements d’enseignement supérieur, de prendre contact avec des étudiants étrangers à l’aide d’une plateforme de type site de rencontre.

ert2

C’est un membre du Réseau Régional du Développement de l’Innovation qui a fait connaître RateAndGo à cette startup et qui lui a conseillé de se lancer. Pour Arnaud Catinot, Directeur Général de HigherEdMe, « il est toujours intéressant de comparer sa performance par rapport aux moyens investis. De plus, il n’est pas toujours évident d’analyser ses forces et faiblesses et de détecter objectivement ses points faibles pour les améliorer. En décembre dernier, l’équipe était en pleine période de révision de sa stratégie et la notation RateAndGo était l’occasion de faire le point et de gagner en visibilité auprès d’investisseurs. En effet, la startup cherche encore à compléter sa dernière levée de fonds pour un ticket de 150 à 250 K€ et croit beaucoup en la visibilité et la crédibilité qu’apporte RateAndGo ».  

Comment la startup se fait-elle noter sur RateAndGo ?

Pour se faire noter, la startup devra compléter un questionnaire d’une cinquantaine de question et enregistrer 3 vidéos en ligne. A l’issus du processus, vous recevrez dans les 72 heures sa notation et son passeport.

Si la notation obtenue est supérieure ou égale à 60/100, la startup est considérée par RateAndGo comme fiable, mature et promise à un grand avenir.

En revanche si la notation est inférieure à 60/100, il lui sera conseillé de travailler sur ses points faibles.

Pour Pierre-André Svetchine, le questionnaire RateAndGo est « précis et très complet. Il nécessite d’avoir à disposition des informations financières et commerciales (Kbis, tableaux de bord etc.) qui sont les mêmes que celles qui servent à piloter l’entreprise et à prendre des décisions stratégiques. Le passeport RateAndGo est un bon récapitulatif extérieur de la santé réelle de la startup et permet de mesurer objectivement la fiabilité de sa startup. La notation RateAndGo est donc un exercice exigeant qui donne la crédibilité nécessaire à son projet ». 

Selon Arnaud Catinot, le questionnaire est « très orienté « mesures de la performance, organisation, stratégie et ventes » et couvre des aspects sur lesquels aucun investisseur ne les avait réellement interrogés. Le passeport donne un retour objectif sur la façon dont les équipes travaillent, sur les résultats atteints et sur la perception extérieure des startups. Ce document regroupe des informations qualifiées à transmettre sans hésitation aux fonds d’investissements et prospects pour se faire connaître, se différencier et prouver qu’ils peuvent croire en notre projet ».  

Entant qu’investisseur, le passeport est donc un outil indispensable pour vous aider à identifier les startups les plus prometteuses et à mettre le doigt sur leurs points forts et points faibles. Pour aller plus loin, c’est le rapport détaillé qui vous apportera de précieux détails complémentaires sur les forces et faiblesses de la startup et qui vous permettra d’identifier très facilement les points où il faudra la challenger.

Alors pour vous aider dans la sélection de vos startups, n’hésitez pas à les inviter à se faire noter sur RateAndGo !

Pour inviter une startup à se faire noter, CLIQUEZ-ICI.

Vous n’avez pas de startups à évaluer même êtes toujours à l’affut de la moindre opportunité ?

Si vous n’avez pas de startup à évaluer pour le moment mais que vous êtes toujours à la recherche de la perle rare, pas de problème ! Abonnez-vous gratuitement et recevez les notations de chaque startup qui se fera évaluer chez RateAndGo ! L’occasion d’élargir votre éventail et de découvrir régulièrement de nouvelles startups !

Pour être alerté des nouveaux dossier startups, CLIQUEZ-ICI.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou au 02 47 87 10 09 !

A propos d’exaegis. Exaegis est l’agence de notation et de garantie opérationnelle référente du secteur du numérique. Elle a développé une offre complète pour permettre et faciliter le financement, le développement et l’investissement des acteurs du numérique. Au-delà de la notation, exaegis propose une garantie opérationnelle qui couvre les risques de défaillance des entreprises qu’elle a jugé fiables. Elle délivre également les labels TRUXT et StarTRUXT et son corollaire ICOTruxt dédié aux startups qui proposent une ICO. Sa clientèle rassemble tous ceux qui font le numérique (Startups, SSII, ESN etc.), le financent (Investisseurs, Fonds d’Investissement, Business Angels, Loueurs, Banques et Bailleurs) et l’utilisent (Clients finals, Grands Comptes et PME). Sa plateforme www.rateandgo.co, également disponible en anglais via www.rateandgo.co/en, (labellisée par le pôle Finance Innovation pour la filière des métiers du chiffre et du conseil) propose un service de notation gratuit pour les startups. exægis est une entreprise du réseau Bpifrance Excellence et est entrée dans le Deloitte Tech50 en 2016.

 

 

Défaillance des startups : les 20 erreurs à éviter

« Dans la vie d’une startup on distingue deux périodes clés : avant l’ajustement du couple produit/marché, et après. Une fois le couple bien ajusté, le succès est en général au rendez-vous. »

Marc Andreessen, co-créateur de Mosaic et créateur de Netscape.

Pour une entreprise qui se lance dans le secteur du numérique, l’épreuve des cinq premières années d’existence est sans appel : à peine deux start-up sur trois y survivent. Pour autant, l’échec n’est pas une fatalité. Il est toujours possible d’atténuer les risques, mais encore faut-il les connaître ! À cet effet, exaegis a identifié les 20 causes les plus fréquentes de défaillance des start-up1. En tête du peloton : une mauvaise écoute du marché, une trésorerie faible et une équipe inadaptée. Des erreurs qui auraient parfois pu être évitées : réussir, c’est prévoir.

  1. Ne pas répondre à un besoin précis du marché (42%)

La réussite suppose d’avoir identifié une réelle attente des clients.

  1. Manquer de cash (29%)

Pour avoir les reins solides, il est nécessaire d’avoir une bonne capitalisation, savoir convaincre les investisseurs et ne pas vivre au-dessus de ses moyens.

  1. S’être mal entouré (23%)

Pour être performante, une équipe doit être motivée, qualifiée, et partager une vision commune.

  1. Se faire doubler (19%)

Pour qu’une solution ne soit pas rapidement surpassée par une autre, il faut soigner les détails : choix technologiques, financement, motivation.

  1. Développer un produit trop coûteux (18%)

Un bon produit trop coûteux à produire risque d’engendrer une sous performance commerciale.

  1. Décevoir les utilisateurs (17%)

Si le produit est mauvais ou inadapté, les utilisateurs le rejettent.

  1. Se lancer sans business model (17%)

Tout projet d’entreprise doit reposer sur un business model qui prévoit très en amont la monétisation du service.

  1. Sous-estimer le marketing (14%)

Sans stratégie marketing suffisante, le meilleur des produits aura du mal à trouver son marché et à être visible.

  1. Ignorer les clients (14%)

La satisfaction client dépend en partie de la bonne capacité d’une entreprise à traiter les litiges ou les remarques collectées.

  1. Mal évaluer le « time to market » (13%)

Lancer un produit trop vite, ou trop tard, c’est risquer de ne jamais décoller.

Crash Test exaegis

  1. Se disperser (13%)

Il est dangereux de changer d’idée ou de vision trop vite, trop souvent, et de perdre de vue les fondamentaux du service créé.

  1. Avoir une mauvaise gouvernance (13%)

Bien répartir les pouvoirs est un art, duquel dépend l’équilibre de l’entreprise.

  1. Mal faire «  pivoter  » son business model (10%)

Il est nécessaire d’être suffisamment agile pour pouvoir réorienter son business model si besoin. Mais attention : opération délicate !

  1. Manquer de passion pour son produit (9%)

Lorsque l’envie de développer un bon produit se fait doubler par l’envie de faire fortune, le danger n’est jamais très loin.

  1. Être mal implanté (9%)

Un bon service doit être facilement accessible afin de trouver les talents et les clients qui vont lui donner vie.

  1. Ne pas susciter l’intérêt des investisseurs (8%)

Un projet « bankable » doit savoir séduire les investisseurs, c’est-à-dire être bien présenté et avoir de belles perspectives.

  1. Mal identifier les contraintes règlementaires (8%)

Qu’elles aient été ignorées, sous-évaluées ou qu’elles surviennent par surprise après le lancement, les contraintes réglementaires mettent toujours en péril la réussite du projet.

  1. Ne pas faire fructifier ses réseaux (8%)

La survie d’une entreprise dépend aujourd’hui de sa capacité à développer son réseau et à bien utiliser les contacts des investisseurs.

  1. Craquer psychologiquement (8%)

Attention au burn-out qui menace les dirigeants surmenés ! Il est important de garder un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

  1. Refuser de se renouveler (7%)

Si tous les voyants sont au rouge, rien ne sert de faire l’autruche. Il est alors sans doute nécessaire de faire « pivoter » son business model pour ne pas risquer la démission de l’équipe et des clients.

1 Sources : étude CB Insight sur les causes de défaillance post-mortem de 101 startups & observations propres d’exaegis sur un panel plus restreint.

Accéder à un marché semi public grâce à la Garantie Opérationnelle exaegis

Startup

Business Case

Secteur d’activité : Startup SaaS dans le domaine de la Gestion de la formation

Taille : startup de 2 ans d’antériorité, CA de 150K€ (mais principalement en conseil), 8 collaborateurs

Contexte : une startup offrant des services de gestion de la formation des salariés présente une offre novatrice et très concurrentielle sur le plan tarifaire.

La DRH d’un organisme semi public, gérant 600 collaborateurs est intéressé par les fonctionnalités et l’ergonomie présentées par la jeune entreprise, en raison d’un ROI rapide. Le service « achats » et la Direction Informatique coincent pour entériner la commande : interrogation sur la pérennité du prestataire et devenir de la solution et des données en cas de disparition de la Startup.

Notre intervention : Audit et Notation de la startup par exaegis, qui conduit à la délivrance du label StarTRUXT. Sécurisation de la jeune pousse et souscription par le client de la Garantie Opérationnelle. L’audit a également mis en avant la nécessité de mettre en œuvre un PCI pour la startup.

Résultats : Suite à la lecture du rapport d’audit de la Notation (α2), rassuré par l’obtention du label StarTRUXT, le client a souscrit l’abonnement proposé par la jeune pousse pour ses 600 collaborateurs.

Tout en contractualisant en parallèle la garantie opérationnelle exægis de son nouveau fournisseur afin que la continuité de services soit assurée en cas du pire. La Direction informatique ayant donné son accord, la garantie financière de 15 M€ présentée par exaegis a levé les dernières réticences du « service achat » et la startup a remporté son premier marché d’importance avec une valeur de contrat de 112 K€ sur trois ans.

La startup intègre dans toutes ses nouvelles présentations son Label et présente la Garantie Opérationnelle sur toutes les dossiers supérieurs à 20K€.

Facteurs clé de Succès :

  1. La Direction Utilisatrice était un sponsor fort de la solution, qui présentait un ROI rapide
  2. Le rapport de Notation a mis en exergue sur le plan financier la qualité du business model et de son business plan. L’audit opérationnel a démontré une forte capacité d’exécution de la solution. La Notation obtenue a conforté les interlocuteurs clients dans leur choix et le « service achat » a considéré le prestataire avec plus de bienveillance.
  3. L’audit opérationnel a soulevé le besoin d’un plan de continuité informatique de la startup. Ce PCA a été construit dans le cadre de la sécurisation et exægis assure également le PCI de la jeune pousse.
  4. La Garantie Opérationnelle exaegis a permis de rallier la direction informatique au projet en permettant à la DSI de valider l’intégration de ce nouveau fournisseur dans son plan de continuité et surtout maitriser les données en cas de défaillance
  5. La réassurance exægis de 15M€ a levé les derniers doutes sur la chaine de responsabilité présentée par la startup et exægis.